Football_camera

Droits TV : l’appel d’offres de la Ligue 1 avancé ?

Alors que la bataille fait rage entre beIN Sports et Canal Plus, l’information du Parisien risque de remettre de l’huile sur un feu déjà bien nourri. Frédéric Thiriez, l’actuel président de la Ligue de football professionnel, envisagerait d’avancer l’appel d’offres des droits TV et mobiles de la Ligue 1 pour la période post-2016. La guerre est déclarée.

Un appel d’offres dès février ?

Lors de l’annonce de ses vœux à ses salariés lundi dernier, Thiriez en a profité pour annoncer une nouvelle qui fait déjà couler beaucoup d’encre.

droits tv
Photo : commons.wikimedia.org

Initialement prévu pour le premier semestre 2015, l’appel d’offres des droits TV et mobiles du championnat français pour la prochaine période pourrait bien avoir lieu plus tôt. Il arriverait ainsi avec un an d’avance, entre février et le printemps prochain. L’objectif, le lancer « au plus vite. »

Un contexte favorable à la LFP

Il faut dire que le contexte est ô combien favorable pour une ligue qui tente tant bien que mal de rattraper son retard sur ses voisins européens en matière de droits télévisuels. Le président de la LFP entend bien profiter des rumeurs de changement à la tête du groupe Vivendi, propriétaire de Canal Plus, pour négocier un contrat à la hausse.

Mais Thiriez lorgne surtout du côté de la rivalité entre les deux grands argentiers du football français, qui se livrent actuellement à une lutte acharnée lors de chaque appel d’offres d’un événement sportif. Dernière confrontation en date, les droits TV du Top 14, raflés par Canal Plus pour 355 millions d’euros sur cinq saisons (un record mondial pour un championnat de rugby). Autre querelle, autre terrain : celui de la législation avec la note blanche adressée en janvier dernier par la chaîne cryptée aux pouvoirs publics pour demander un décret interdisant à tout diffuseur propriétaire d’un club de football de participer à un appel d’offres organisé par la Ligue. En ligne de mire, c’est une nouvelle fois la chaîne qatarienne qui est visée. Thiriez n’avait d’ailleurs pas manqué de marquer son agacement après ce nouveau conflit : « Il s’agit évidemment d’une nouvelle tentative de Canal+ destinée à étouffer la concurrence et faire ainsi baisser le montant de ses droits. » Sur la période 2012-2016, beIN Sports et Canal Plus versent respectivement 150 M€ et 420 M€ par an pour les droits de la Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *