Samuel Eto'o sous le maillot de l'Inter Milan. Photo : Steindy.flickr.cc

Sacré Samuel Eto’o

Samuel Eto'o sous le maillot de l'Inter Milan. Photo : Steindy.commons.wikimedia.org.cc
Samuel Eto’o sous le maillot de l’Inter Milan. Photo : Steindy.flickr.cc

Samuel Eto’o parle de lui à la 3ème personne et ne tarit pas d’éloges à son sujet. Il est l’un des meilleurs attaquants du monde mais n’a jamais brillé par sa modestie, comme il a pu briller par son talent et ses performances dans les clubs où il a joué. Sa dernière sortie au sujet de Guardiola est à l’image des déclarations qui ont ponctué sa carrière. Florilège.

« J’ai rappelé à Guardiola quand il est arrivé qu’il avait été un bon joueur et pas un grand joueur »
Dans l’émission Club du dimanche diffusée sur beINsports dimanche 23 mars 2013, l’attaquant camerounais parle de ses relations avec l’ancien entraîneur du FC Barcelone. Sans tabou.

[Interview beIN SPORTS] Quand Samuel Eto’o… par beINSPORTS

« Pour me perturber, il en faut plus… Je suis Samuel Eto’o »
Alors qu’il se sait suivi et filmé par une caméra de Canal +, José Mourinho remet en cause l’âge et les qualités du joueur. Histoire de piquer un peu l’attaquant qu’il connaît bien après leur passage commun à l’Inter Milan. Réponse de l’intéressé.

« Je parlerai à votre patron »
Après une défaite des Lions du Cameroun contre le Sénégal, Samuel Eto’o s’en prend directement à un journaliste. Menaces en prime.

« Anzhi a fait une offre à la hauteur de mon talent »
Samuel Eto’o signe en 2011 à l’Anzhi Makhachkala, un club russe dirigé par un milliardaire. Le transfert est estimé à 27 millions d’euros pour un contrat de trois ans. Il signe un contrat qui lui rapporte 20,5 millions d’euros par an et devient alors le joueur de football le mieux payé du monde. Sans complexe.


Bonus Track :

Parce que, quand même, Eto’o, c’est la classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *