les-pays-bas-quitent-l-euro-tete-basse_86732

Au revoir

Chaque compétition de football réserve son lot de surprises. L’Euro 2012 ne fait pas exception. A l’issue de la phase de poules, on connaît désormais les qualifiés et ceux qui restent sur le carreau. Parmi les vaincus, de grosses pointures. Zoom sur les très grands perdants de l’Euro 2012.

LES PAYS-BAS
Vice-champion du monde en 2010, ils partaient favoris : l’effectif pléthorique affolait bookmakers et observateurs. Pourtant le bilan est maigre : 0 point, 3 défaites. Les talents offensifs n’ont pas réussi à s’entendre, à se trouver et le coach n’a pas été capable de mettre en place un schéma de jeu. Un incontestable gâchis.

LA RUSSIE
Fidèle à ses habitudes, la Russie est tonitruante un jour et éliminée le lendemain. 4-1 contre la République Tchèque puis défaite contre la Grèce. Arshavin and Co retournent chez Vladimir, plus tôt que prévu.

LA POLOGNE
C’est toujours un peu triste de voir le pays organisateur quitter la compétition. D’autant qu’on aurait volontiers mis une petite pièce, avec des joueurs tels que Lewandowski, Szczęsny, Obraniak et la ferveur populaire qui l’entourait. Mais la Pologne s’arrête là.

Bonus Track : Du reste, on ne regrettera que moyennement l’hymne batave, concocté spécialement pour l’Euro 2012. Une perle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *