FranceBosnie

Les absents ont peut-être tort

Hier, les Bleus ont battu la Bosnie dans un stade peu accueillant de Sarajevo, sur le score de 2 buts à 0. Les quasi-mêmes joueurs timorés de samedi ont livré une belle performance pour leur second match de qualifications, sans Ribéry, Ben Harfa, Gourcuff, Nasri, Toulalan, Evra… Et si la victoire d’hier avait créé une bonne dynamique de groupe, qu’adviendrait-il alors des absents, dont on attendait, impatiemment, le retour avant-hier ?

Dans le secteur défensif, les titulaires d’hier soir n’ont pas trop à s’inquiéter. Certes Laurent Koscielny pourrait prétendre à une place, si sa saison est bonne avec Arsenal, idem pour Sébastien Squillaci. Mais Laurent Blanc semble assez décidé à installer Mexés et Rami en charnière centrale, avec, en suppléant, un jeune Mamadou Sakho que le sélectionneur voit prometteur. Les latéraux – parfois un peu justes – semblent malgré tout donner satisfaction. Le retour de Patrice Evra – suspendu après l’épisode africain – modifiera certainement la donne. Il semble peu probable que l’ancien capitaine des Bleus ne se contente que d’une place sur le banc des remplaçants.

C’est surtout au milieu de terrain et dans le secteur offensif que les joueurs se bousculent. Abondance de bien ne nuit pas. N’empêche : Rémy, Gourcuff, Nasri, Ribéry, Ménez, Valbuena, Malouda, Ben Harfa… Il va falloir faire des choix et surtout réussir à faire jouer correctement tout ce petit monde ensemble. Quelle organisation tactique choisir : garder les trois milieux défensifs d’hier, privilégier – en phase offensive – 4 attaquants dans un bon vieux « 4-4-2 – père de famille » ? Ribéry devra accepter de passer le ballon à Gourcuff si l’ancien entraîneur de Bordeaux décide de laisser les clefs du jeu au breton, comme en Gironde. Rémy, probable futur grand joueur, n’est-il pas encore trop inexpérimenté pour prétendre à une place de titulaire ? Où placer Nasri, certes excellent contre la Norvège, mais prétendant au même poste que Gourcuff et éventuellement Ribéry ?

Depuis le début de « l’ère Blanc », Malouda semble indétrônable sur le côté gauche et les prestations de Valbuena à droite, plaident en faveur du marseillais. Benzema retrouve le chemin des filets et semble faire preuve d’un bon état d’esprit. Les trois milieux défensifs d’hier ont fait le job, plutôt bien même. Alou Diarra s’est imposé comme un capitaine et un milieu indispensables, Diaby et M’Vila ont montré de
bonnes choses. Si le match d’hier ressemble à celui de la France contre la Roumanie en 1995, il ne sera pas simple pour les absents de rejoindre les rangs Tricolores…

3 réflexions au sujet de « Les absents ont peut-être tort »

  1. Je suis assez d’accord avec l’analyse… sauf que.. Certes j’ai vu un beau match hier soir, avec une belle équipe de jeunes contents de jouer ensemble et un excellent état d’esprit.

    J’ai vu deux buts, alors qu’il aurait pu y en avoir largement plus. Pas que je ne sois pas contente du résultat, mais ça reste la Bosnie en face, avec pas énormément de défense, même s’il y a eu des moments rudes.
    Beaucoup d’occasions, pas grand chose au fond.
    J’espère que contre la Roumanie, non seulement ils vont nous régaler, mais en plus qu’ils soigneront la finition.

    Concernant les absents. Je donne mon avis (qui reste uniquement mon avis) sur chacun d’eux :
    Ribéry : Si Blanc parvient à lui réapprendre l’humilité, la valeur du travail en équipe, le don de soi, et surtout lui fasse fermer sa gueule et filer droit, il peut revenir par la grande porte. Il faudra aussi que le public lui pardonne, mais ça, je pense que toutes et tous attendons de revoir le gamin qui courrait autour du stade pour se faire applaudir lors de l’une de ses premières prestations avec la tunique bleue.
    Benzema arrive à s’amender, pourquoi pas ribery. Après bon… faut qui sache partager sa place 🙂
    Il y a une rivalité Ribery/Gourcuff, mais il y avait aussi une rivalité Zidane/Henry, mais les anciens savaient faire la part des choses pour le bien de leur équipe.

    Ben Harfa : Je pense qu’il est l’un des meilleurs joueurs de sa génération. Mais il est beaucoup trop vert pour jouer actuellement en équipe nationale. C’est un diamant qu’il faut tailler, retailler, patiemment. Ou lui greffer un autre cerveau.

    Gourcuff : Indiscutable. Si les autres ne veulent pas jouer avec lui, bah qu’ils restent chez eux.

    Nasri : doublure du précédent. Indispensable doublure de Gourcuff. Il faut qu’il soit au moins sur le banc. Intelligent par rapport aux autres joueurs de sa génération, il manque de physique, mais sait le compenser.

    Toulalan : Pour l’instant non, mais à son retour.. la place sera prise. C’est dommage parce que c’est un gros travailleur, qui sait se sacrifier. Ce n’est pas le plus fin. Je trouve que c’est dommage qu’un gars de son envergure n’est pas calmer les joueurs en Afrique du Sud, et au contraire, qu’il a pris une part active à la contestation…. Il semble avoir jouer une carrière exemplaire sur un putain de morceau de papier.

    Evra : L’un des meilleurs. Son côté « victime » m’exaspère. dommage. Je ne souhaite pas le revoir, mais c’est certain qu’il amènerait toute son expérience et son talent.

    Merci d’avoir eu la patience de lire tout ça.

  2. D’accord avec ton analyse, Annie!
    Au – delà d el’aspect sportif, je me dis qu’humainement, çà risque d’être dur de renvoyer les « p’tits jeunes » sur leur banc pour remettre les anciens…
    Si les résultats n’étaient pas au rendez-vous, il aurait été plus simple de dire « Vous n’avez pas le niveau… Continuez à travailler et on se retrouve dans quelques mois… » Après la victoire contre la Bosnie – qui n’est pas la meilleure équipe, certes, mais qui n’est pas non plus constituée que de pieds carrés – les nouveaux sont tout-à-fait légitimes… Sans grosse tête, sans melon, sans antipathie les uns envers les autres, a priori… Peut-être une grande équipe, à construire! Et çà peut prendre du temps…
    Et finalement, c’est peut-être aux absents d’aujourd’hui d’apprendre à jouer avec ceux qui ont pris leur place. Mentalement, qui est en position de force???
    J’espère que Toulalan a changé d’agent… Comment ruiner une carrière en équipe nationale…

    Vivement le prochain match

  3. Moi je pense qu’on peut faire un groupe homogène de tout ça. Des nouveaux et des anciens. Il faut que quelqu’un leur tape sur le museau de temps en temps histoire de leur rappeler qu’ils ne sont pas là que pour eux mais pour l’équipe.

    Il faut, à mon avis, pour faire une équipe, non seulement la technique, la rapidité, etc… , mais surtout l’expérience, et ça les petits jeunes ne l’ont pas forcément, même s’ils jouent dans de grands clubs. Il faut des vieux qui leur dise à quel endroit ils peuvent se coucher et à quel endroit ils doivent faire leurs besoins, etc…

    Il faut aussi que certains se souviennent qu’ils ont « joué » au foot il y a quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *