photo_1288735349148-1-0

L’Europe pour briller

Lyon, Marseille et Auxerre ont raté leur début de saison en championnat. Brest domine la Ligue 1, faisant planer un sérieux doute sur la santé du football français et ses leaders peut-être assez faibles. Les championnats d’Europe deviennent alors le moyen de se rassurer en enchaînant les bons résultats. Ou pas.

Nul
Benfica – OL s’est achevé sur un 4-3, nul. Évidemment, 7 buts dans un match de Ligue des Champions, ça fait rêver. Mais pour qui était planté devant sa télé pour suivre la probable qualification des lyonnais pour les huitièmes de finale, les 90 minutes ont semblé une parodie de football. Pour faire simple : Lyon prend 4 buts en 70 minutes, et le bouillon. Entre erreurs individuelles et collectives honteuses, l’OL avait la tête ailleurs. La défense d’abord : à la rue, à l’image de Lovren, pourtant prometteur depuis le début de la saison. Replacé à gauche, il a tout perdu : les ballons, les duels et son calme. Cris et Diakhaté n’ont pas été beaucoup plus brillants. Pendant ce temps, Lisbonne a exploité les failles et les espaces béants grâce à quelques très bons joueurs – Coentrão, David Luiz, Cardozo. Après la 75è minute, Gourcuff se réveille et réduit la marque, puis délivre deux passes décisives. Benfica, amorphe, lâche le match : l’OL revient à 4-3 après des erreurs grossières et portugaises cette fois… Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Tranquille
Marseille a montré un tout autre visage que celui du match au Vélodrome contre les slovaques de Zilina. Une première période à sens unique : celui des olympiens. 4 buts inscrits, sans trop forcer d’ailleurs. La seconde période est une copie. Au final : 7-0 pour l’OM, nettement au-dessus et très inspiré. Gignac s’offre un hattrick, Cheyrou distille 3 passes décisives, Valbuena s’éclate au milieu et Lucho régale. M’Bia en défense centrale a pu profiter de la promenade pour retrouver ses marques. Appliqué et sérieux, l’OM a joué collectif, souvent à une touche de balle et en mouvement : rien à voir avec l’équipe d’il y a 15 jours. Si les marseillais poursuivent sur cette lancée, ils pourraient bien s’ouvrir les portes des huitièmes de finale. Ca se jouera contre le Zénith et ça promet d’être plein de suspens et d’un niveau supérieur à l’équipe de Zilina, assez faible.

Courageux
L’Ajax n’est pas n’importe quelle équipe : un passé européen de taille et des joueurs de talent. L’affiche était belle en Bourgogne mais pas forcément facile à gérer puisque l’AJA n’avait pas le droit à l’erreur et devait prendre les 3 points de la victoire pour espérer terminer 3è de son groupe. C’est chose faite, grâce à beaucoup de courage, d’enthousiasme et d’envie. Samaritano, Contout, Birsa ont fait preuve de rigueur et de discipline et ont plusieurs fois enflammé le match. Solidaires en défense et rageurs, à l’image de Grichting auteur de sauvetages sur sa ligne. Auxerre bat l’Ajax 2-1. Au courage.

Une réflexion au sujet de « L’Europe pour briller »

  1. Je n’ai vu aucun match.

    Ce que je note surtout, d’après tes commentaires, c’est le réveil de Gourcuff et de Gignac. Il était temps pour les deux. Espérons que le Martégaù aura enfin définitivement retrouver le sens du but. Je ne dis pas qu’il jouait mal ces derniers temps, mais il manquait quand même un tout petit peu de finition.
    Quand au breton, il est bourré de talent… il l’a seulement un peu perdu l’hiver dernier. Espérons pour notre championnat et pour notre équipe nationale que ce match va l’aider à le retrouver.
    Auxerre qui nous rend fières, avec ses moyens et son coeur, ça fait plaisir. Ca me rappelle quand j’étais gamine et que nos équipes n’avaient pas encore le sens de la victoire finale, mais le coeur gros comme ça et qui se battaient comme ils pouvaient contre des équipes surnaturelles.
    Je reviens un peu sur Marseille (on est supporter ou on ne l’est pas…). OK Zilina est une faible équipe, mais je viens de regarder les résultats : Chelsea n’a fait que 1-4 là-bas et la Spartak n’a fait que 3-0 à Moscou. Ok, on a fait 1-0 au vélodrome, mais moi je dis, faut pas bouder son plaisir. Et le Spartak est prenable….
    Bon après, même si on les prend…. faudra montrer bien d’autre chose, mais l’équipe commence à se mettre en place. On verra bien.

    Merci pour les commentaires à chauds d’après des matchs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *