624_341_aaf12f5e0109042a4d66a923f73a17be-1367766214

Série A : la Juventus de Turin s’installe au sommet

En battant Palerme hier 1-0 grâce à un penalty de Vidal, la Juventus de Turin a remporté son 29ème titre de champion d’Italie. Une saison survolée de bout en bout par les bianconeri. La Juventus, championne la saison précédente, s’installe au sommet, après quelques années d’errance.

624_341_aaf12f5e0109042a4d66a923f73a17be-1367766214

Championne de Série A l’an dernier, la Juventus confirme sa domination sur le football transalpin et s’adjuge un nouveau titre de champion d’Italie. Le club le plus titré de l’histoire du football italien en a fini des années compliquées, au cours desquelles l’équipe piémontaise ne parvenait pas à retrouver l’élite. Une descente en série B suite aux affaires du Calciopoli en 2006, une remontée difficile l’année suivante, puis des années de reconstruction : la Juventus pointait depuis plusieurs saisons au milieu du tableau. Et malgré un effectif prometteur sur le papier, la saison 2009-2010 est décevante. Les arrivées en 2011 de Pirlo, en fin de contrat avec Milan, Mirko Vučinić de la Roma, Arturo Vidal du Bayer Leverkussen et surtout Antonio Conte, légende du club, sur le banc redonnent des couleurs à « la Vieille Dame ». Avec Andrea Agnelli au poste de directeur sportif, la Juventus renoue avec la famille Fiat, qui a fait l’Histoire du club. Il monte en puissance, jusqu’à décrocher le titre l’an passé. Ce second sacre hier installe définitivement la Juventus sur le toit du football italien.

Hier, dans le Juventus Stadium, les supporters de la Juventus affichaient un tifo sur lequel on pouvait lire « 31 », comme le nombre de victoire finale en série A, si l’on compte les deux titres retirés suite à l’affaire du Calciopoli.
Hier, dans le Juventus Stadium, les supporters de la Juventus affichaient un tifo sur lequel on pouvait lire « 31 », comme le nombre de victoire finale en série A, si l’on compte les deux titres retirés suite à l’affaire du Calciopoli.

Un sans faute

Il n’y aura pas eu de répit pour les adversaires. La Juventus est restée en tête toute la saison, solide et sérieuse. Même lorsqu’il y eut des phases plus délicates avec un match nul contre la Lazio, et une défaite contre Milan, les coéquipiers de Pirlo sont restés mobilisés, comme l’a souligné Buffon après le titre sur Sky Sports : « Depuis la première journée nous avons tiré le meilleur du groupe, et nous avons su gérer les phases moins bien». Victorieux contre les ennemis directs – l’Inter, le Milan, la Lazio – les performances en Ligue des Champions n’ont pas déçu. Eliminés contre le Bayern Munich en quart de finale, les turinois avaient réalisé un parcours parfait : ils terminent premier de leur poule, éliminant au passage le tenant du titre Chelsea. Un grand nombre d’observateurs pariait sur une finale en LDC : stoppés par les munichois, les turinois n’ont pas démérité. Les ambitions affichées pour la saison prochaine sont européennes et le recrutement estival devrait aller dans ce sens. Llorente, international espagnol, viendra renforcer l’effectif au mercato. De nombreux grands noms sont évoqués du côté du Piémont (Higuain, Sánchez, Ibrahimovic). En attendant, la Juventus peut compter sur de nombreuses et belles individualités, confirmées ou prometteuses.

Pirlo et Pogba : le prof et l'élève.
Pirlo et Pogba : le prof et l’élève.

Un effectif cohérent et de talent

Comme à son habitude, la « fiancée d’Italie » telle qu’on surnomme la Juventus, est le réservoir de l’équipe nationale italienne : Buffon, gardien emblématique et capitaine, Pirlo, Chiellini, Barzagli, Bonucci, Marchisio, Matri… Le club s’est appuyé sur des joueurs d’expérience avec des automatismes solides pour produire un jeu agréable et efficace. Mais le secret de la réussite réside également dans la capacité de savoir intégrer des joueurs de talents. Ainsi, en attaque, Vučinić et Vidal auront inscrit des buts importants, décisifs même. Enfin, au milieu du terrain, cette saison est marquée par l’émergence de Paul Pogba, le français de 20 ans qui a éclaboussé l’Italie de son talent. Auteur de 5 buts, il participe à 37 matchs lors de sa première saison chez les bianconeri et s’impose au côté de la légende Pirlo. Hier, il a reçu un carton rouge après avoir craché sur un joueur adversaire : une tâche sur une saison réussie. L’avenir reste cependant prometteur pour Paul Pogba et s’annonce sous les meilleurs auspices pour la Juventus de Turin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *