fernandez_auxerre

Affiches de rêve

Auxerre-Real Madrid, Chelsea-Marseille : adversaires prestigieux pour les clubs français ce soir en Ligue des Champions. 90 minutes pour rentrer dans l’histoire de la compétition. Du rêve à la réalité, peut-être…

David contre Goliath

C’est un peu l’histoire qui se déroulera à l’Abbé-Deschamps ce soir. L’ogre « madrilo-mourinhesque » se déplace en Bourgogne, chez les hommes de Jean Fernandez qui n’ont pas vraiment brillé en ce début de saison, si ce n’est contre le Zénith Saint-Pétersbourg pour se qualifier en Ligue des Champions.
Le real est arrivé en Bourgogne. Mourinho, déjà averti que les vestiaires de l’Abbé-Deschamps sont plus petits que ceux de Madrid, a papotté avec Fernandez puis avec l’historique Guy Roux ; est venu en conférence avec Karim Benzema, probable titulaire en attaque. Les stars seront toutes au rendez-vous : c’est léquipe-type qui est annoncée. Avec Casillas, Ramos, Pepe, Xabi Alonso, Di Maria, Özil ou Ronaldo, les auxerrois devront la jouer au courage. Car il y a quelques absents importants du côté de l’AJA : Mignot et Le Tallec. Heureusement, Pedretti, Oliech, Birsa, Jelen et Hengbart sont là. Même en souvenir des campagnes européennes d’antan, ça paraît compliqué…

L’exploit, pourquoi pas

Ils ne sont pas arrivés à Chelsea, l’appareil photo autour du coup, les joueurs de Deschamps. Pas comme ce qu’avait fait les bordelais il y a deux ans, rentrés ensuite en Gironde avec une valise, 4-0 contre l’ogre londonien. Non. Le coach marseillais a trop d’expérience. Il a réuni ses joueurs sur la pelouse de Stamford Bridge et a fait ce qu’il sait si bien faire : galvaniser ses troupes et motiver ses joueurs. Si au début de la saison, on n’aurait pas donné cher de la peau de l’OM contre Chelsea, à quelques heures du match, la Canebière peut se prendre à rêver : Drogba est suspendu, Franck Lampard, Yossi Benayoun, Salomon Kalou sont blessés. L’OM en revanche peut aligner son équipe-type : Rémy, Diawara, M’Bia, Gignac sont opérationnels. Valbuena, Cheyro, André Ayew et Lucho en forme. L’affiche est trop belle pour ne pas se donner à fond et joueur crânement sa chance. Et si ça passe, alors…

Une réflexion au sujet de « Affiches de rêve »

  1. Il a la classe, Mourinho, quand même. Et une grande qualité dans le sport : celle de ne jamais mépriser ou sous – estimer ses adversaires…
    Pas comme l’an dernier où le Real avait aligné une équipe B et avait encaissé un incroyable 4-0 face à Alcorcon.
    Bref : il faudra du courage à Auxerre!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *