nasri-n-a-pas-su-tirer-son-equipe-vers-le-haut_71720

Arsenal : la mauvaise passe

La réception de Liverpool s’annonçait compliquée pour les Gunners. L’équipe de Kenny Daglish souhaite s’éviter une saison ratée comme celle de l’an dernier. L’équipe d’Arsenal, décimée par les blessures et les suspensions, a sombré à l’Emirates, s’inclinant sur le score de 2 à 0.

Nasri toujours Gunner

Une surprise en ce samedi après-midi sur la pelouse de l’Emirates Stadium : Samir Nasri est titulaire. Celui que l’on annonce à Manchester (City ou United) a joué contre Liverpool et livré une très bonne copie. Il se montre volontaire et dangeureux sur quelques actions. De belles percées, de belles courses et de bonnes oaccsions qui ont frôlé le poteau : l’international français est encore Gunner pour le moment. Difficile de savoir jusqu’à quand. Mais sa présence dans les rangs d’Arsenal a soulagé une équipe décimée par les blessures et les suspensions.

Blessures, suspensions, etc…

C’est un leitmotiv à Arsenal : les cadres sont blessés et souvent, trop souvent. Un problème récurrent qui empêche les londoniens de conquérir des titres. Des blessés et des suspendus : au total, huit titulaires absents dés la deuxième journée de championnat (Song, Gervinho, Traoré, Gibbs, Rosicky, Diaby, Wilshere et Djourou). Koscielny se bloque le dos au bout d’un quart d’heure. De nouveaux jeunes joueurs ont alors foulé la pelouse pour leur premier match en Premier League, avec les risques que cela comportent : Frimpong, auteur d’une prestation mi figue-mi-raisin, écope d’un second carton jaune pour une faute inutile et laisse ses coéquipiers à 10. Pour le reste, c’est comme d’habitude : Arsenal est capable d’actions remarquables, d’éclairs offensives, et de monstrueuses absences en défense. Des errements récurrents qui deviennent préoccupants. Liverpool a su en profiter.

Liverpool se lance

Le recrutement des Reds est estampillé « Premier League » : Stewart Downing, Charlie Adam, Jordan Henderson et José Enrique. Le « King » Daglish n’a pas l’intention de passer à côté de ce début de saison, d’autant qu’il faut éviter de réitérer les mauvaises performances de l’an passé. Les joueurs de Liverpool ont livré une bonne prestation, surtout en deuxième période, lorsqu’Arsenal s’est éteint. José Enrique, « le taureau », a tenu son couloir en défense; Kyut a harcelé le porteur du ballon; Downing a malmené Jenkinson, son jeune vis-à-vis Gunner; Suarez a fait une entrée remarquée, amenant le premier but et marquant le second. Liverpool pourrait cette saison retrouver sa place en haut du tableau de la Premier League. Les Gunners en revanche, pourrait bien la perdre…

Une réflexion au sujet de « Arsenal : la mauvaise passe »

  1. Si une grosse partie de l’équipe est blessée , il est difficile de juger le travail de Wenger… Et c’est vraiment pas de chance de commencer la saison avec des absences.
    C’est quand même assez troublant, ce mercato qui traîne et se poursuit après la reprise du championnat. D’accord, çà ne va pas bouleverser une équipe entière ( encore que…) mais les premiers matchs sont bizarres… Il faudrait commencer avec de la détermination et une motivation à toute épreuve et les cadres arrivent trop souvent pleins d’incertitude quant à leur futur proche… Etrange période…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *