AS Monaco : en route vers la Ligue 1

L’équipe du Rocher devrait – sauf accident de fin de parcours – retrouver les terrains de Ligue 1 la saison prochaine, après 2 années passées en deuxième division. Sous les ordres de l’entraîneur italien, Claudio Ranieri, les monégasques ont vu leur effectif renforcé depuis une saison tandis que des rumeurs de transferts vont bon train. Et pas des moindres.

Personne n’a oublié ce triste soir de mai 2011 qui a vu la descente de l’AS Monaco en division inférieure après 34 années dans l’élite. La saison 2011-2012 fut décevante : incapable de s’imposer en Ligue 2, Monaco a du laisser partir des joueurs et n’a pas su recruter efficacement. C’est l’arrivée dans le capital du club de l’homme d’affaire russe et résident monégasque Dmitry Rybolovlev qui marque le renouveau : à l’été 2012, il recrute Claudio Ranieri, ancien coach de Chelsea, de la Roma, de la Juventus ou encore de l’Inter Milan. La nouvelle direction élève alors son niveau d’exigence. Sont recrutés Jakob Poulsen, international danois, Emir Bajrami, international suédois, Delvin Ndinga ou encore Sebastien Ribas et un jeune argentin talentueux Lucas Ocampos pour 11 millions d’euros.

Emmanuel Rivière, recrue hivernale a inscrit 3 buts en 10 matches.
Emmanuel Rivière, recrue hivernale a inscrit 3 buts en 10 matches.

Emmené par son solide capitaine, le défenseur allemand, Andreas Wolf, ancien du Werder, les hommes de la Principauté ont réalisé une saison sérieuse, ne laissant que peu d’espoir aux adversaires candidats à la montée et sans véritables accrocs, si ce n’est la défaite 3-0 à Caen. Dès la mi-saison, les ambitions étaient affichées et l’arrivée d’Emmanuel Rivière en est la preuve : les dirigeants commencent un recrutement en vue de préparer l’accession à la Ligue 1. En tête avec 7 points à 5 journées de la fin, le Rocher se positionne dès maintenant sur le marché des transferts et les rumeurs vont bon train.
Jérémy Ménez, Mamoudou Sakho ou encore Lisandro Lopez sont les noms qui ont été évoqués comme possibles transferts pour venir renforcer l’effectif la saison prochaine. Car si l’histoire du club monégasque est importante, la puissance financière l’est également : les investissements de l’homme d’affaire russe dans le club témoignent des ambitions. Avec Ranieri aux commandes, nul doute qu’il sera aisé de convaincre des pointures de venir jouer au Stade Louis II… et les clubs de les laisser partir en échange de gros transferts. Reste à régler le litige concernant l’exemption d’impôts entre Monaco et ses futurs clubs concurrents de Ligue 1…

2 réflexions au sujet de « AS Monaco : en route vers la Ligue 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *