Photo : korobukkuru.flickr.cc

France-Pays-Bas : (re)trouver l’équilibre et l’état d’esprit

A 100 jours de la Coupe du Monde au Brésil, l’équipe de France affronte les Pays-Bas ce mercredi au Stade de France. L’occasion pour Didier Deschamps de tester les petits nouveaux appelés récemment et de garder l’état d’esprit qui avait permis la qualification pour le Mondial lors du match retour contre l’Ukraine en novembre 2013.

Photo : korobukkuru.flickr.cc
Photo : korobukkuru.flickr.cc

C’est un match de gala contre une équipe néerlandaise en pleine forme, joueuse et composée d’individualités aussi talentueuses qu’expérimentées : sur le papier, aucun enjeu. Pourtant, ce France-Pays-Bas de mercredi soir n’est pas dénué d’intérêts pour les Bleus de Didier Deschamps.

Une équipe au visage nouveau et retrouvé

Il faudra d’abord retrouver l’état d’esprit qui avait animé l’équipe de France lors du match retour contre l’Ukraine, remporté 3-0 en novembre 2013. Les Bleus avaient montré un visage nouveau, retrouvé, perdu depuis plusieurs années : celui d’une sélection solidaire tournée vers un objectif commun. Une « victoire référence » sur le plan tactique également : un 4-3-3 qui avait déjà fonctionné et qui ce soir-là a été d’une efficacité incontestable. Deschamps l’a déclaré en conférence de presse ce lundi 3 mars à Clairefontaine : « Il faudra s’appuyer sur ce qu’on a très bien fait, même si ce n’était la vérité que d’un seul match. »

Digne et Griezmann devraient se voir offrir du temps de jeu

Les projecteurs seront braqués sur les petits nouveaux du groupe. Digne et Griezmann, fraîchement appelés, pourraient débuter et tout du moins rentrer sur le terrain selon les déclarations de Deschamps : « Il est possible que des nouveaux débutent mercredi. (…) Il faudra trouver le juste équilibre entre joueurs expérimentés et ceux qui doivent acquérir cette expérience. » Digne, l’arrière-gauche du PSG, a été convoqué en lieu et place de Clichy, le joueur de Manchester City, pour servir de remplaçant à Evra, le titulaire en Bleu. Griezmann, en pleine forme, pourrait lui s’imposer directement sur le côté droit où, malgré Valbuena et Rémy, le sélectionneur peine à trouver un titulaire indiscutable. Le Mondial est en ligne de mire : les deux joueurs devraient se voir offrir du temps de jeu, histoire de confirmer le bien-fondé de leur sélection, avant la liste définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *