2714931_psg-barca

Ligue des Champions : le PSG éliminé avec les honneurs

Nombreux furent ceux qui prédisaient une déroute des parisiens contre la meilleure équipe du monde. Mais le PSG de Carlo Ancelloti n’a pas à rougir de son face-à-face avec le Barça : lors du match retour hier, les joueurs de la capitale ont livré une prestation plus qu’honorable en tenant les catalans en échec 1-1 sur leur pelouse. Eliminé sans avoir perdu, le PSG sort de la Ligue des Champions la tête haute.

2714931_psg-barca

Près du but
Après une entame de match catastrophique, malgré une occasion de Lavezzi à la 4ème minute, le PSG se reprend autour du premier quart d’heure : le milieu parisien (Motta-Verrati) récupère un nombre incalculable de ballon et permet à l’équipe de se projeter très rapidement vers l’avant. Pastore, Ibrahimovic et Lavezzi se trouvent à merveille et mettent à mal à plusieurs reprises la défense catalane. Il faut un grand Víctor Valdés dans les buts du Barca pour empêcher Lucas d’ouvrir le score sur une tête superbe à la 27ème minute et une autre du défenseur Alex sur le corner qui suit. Paris prend le Barca à la gorge, presse et récupère vite, ne laissant pas le temps à Xavi, Inesta ou Pedro de développer leur jeu. Les catalans sont déstabilisés, tandis que le PSG, qui œuvre en contre, se procure de nombreuses occasions, dont cette passe en profondeur de Pastore pour Ibra, mais l’attaquant suédois est devancé par la sortie de Valdés. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul. L’inquiétude du FC Barcelone est perceptible, dans le jeu, sur le banc, comme dans les tribunes du Nou Camp.

Le PSG qualifié pendant 21 minutes
Le PSG était en demi-finale de la LDC de la 50ème minute à la 71ème en menant 1-0 : sur un service parfait d’Ibrahimovic, Pastore pique légèrement son ballon et conclut ainsi une action qu’il avait initiée. A ce moment du match, le Barça est éliminé de la compétition sur le score cumulé de 3-2 sur l’ensemble des deux matchs. Le PSG ne fait aucun complexe d’infériorité face aux catalans et joue les coups à fond. 8 minutes après son but, l’argentin bénéficie d’une nouvelle occasion face à Valdés mais ne conclut pas. Rien ne va plus pour les catalans qui attendent avec impatience que leur Messi entre sur la pelouse. A la 62ème minute, le meilleur joueur du monde change le match dés son apparition. Sa première accélération à l’entrée de la surface parisienne fait paniquer des défenseurs irréprochable jusqu’alors : il aspire 3 joueurs et délivre une passe qui ouvre les chemins du but à Pedro. 1 partout : le Barça respire mais continuera à trembler jusqu’à la fin du match car les contres parisiens peuvent se révéler assassins. Xavi, Messi, Inesta iront même jusqu’à jouer 3 corners en fin de match dans un mouchoir de poche et « petits bras ». Le public du Nou Camp exulte au coup de sifflet final : preuve que le PSG a fait trembler le Barça au match aller, comme au match retour et que sans son meilleur joueur, le FC Barcelone n’aurait peut-être pas atteint les demi-finales de la compétition.

Le défenseur parisien Alex et l'attaquant barcelonais, Lionel Messi.
Le défenseur parisien Alex et l’attaquant barcelonais, Lionel Messi.

Entre satisfaction et déception
Christophe Jallet le confesse à chaud après le match : c’est rageant et frustrant pour le PSG de sortir de la compétition sans avoir perdu. Mais les faits sont là : pour son retour en coupe d’Europe après 17 ans d’absence, le club de la capitale fait jeu égal, sur l’ensemble des deux matchs, avec l’une, si ce n’est la meilleure équipe de l’histoire. Des joueurs comme Verrati, Motta, Pastore, Alex et Thiago Silva ont montré l’étendue de leur talent ; Lucas a fait un match très intéressant ; le collectif parisien, souvent critiqué, semble se trouver de plus en plus et la capacité de projection rapide vers l’avant est à mettre au crédit de leur entraîneur : un bilan prometteur pour l’avenir, comme l’a constaté le directeur sportif Leonard à l’issue de la rencontre. Manque peut-être au club l’expérience des Grands : la force de la répétition des matchs de haut niveau en est certainement le secret et à ce titre, la participation du PSG en Ligue des Champions l’an prochain sera primordiale si le club veut s’imposer durablement à la table des meilleurs sur la scène européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *