Xavier Pastore, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Blaise Matuidi au Parc des Princes avec des hôtesses de la compagnie Emirates. Photo : @cpe.flickr.cc

Ligue des Champions : le PSG est-il déjà en quart ?

La Ligue des Champions fait son retour ce mardi soir 18 février. Le PSG a évité au tirage au sort les cadors européens en huitième de finale et sera opposé aux allemands de Leverkusen. Match-piège ou match-facile ?

Xavier Pastore, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Blaise Matuidi au Parc des Princes avec des hôtesses de la compagnie Emirates. Photo : @cpe.flickr.cc
Xavier Pastore, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Blaise Matuidi au Parc des Princes avec des hôtesses de la compagnie Emirates. Photo : @cpe.flickr.cc

Les bookmakers font du PSG leur favori pour ce huitième de finale de Ligue des Champions. L’équipe française se déplace en Allemagne et semble la plus à même de se qualifier en quart de finale. Malgré un début d’année mitigé, les joueurs de Laurent Blanc ont gardé leur statut de grand leader en championnat. Les qualités individuelles et techniques de l’effectif parisien peuvent faire la différence : l’entraîneur et le capitaine de Leverkusen se posent ainsi en outsiders face au PSG qui dispose de joueurs capables de faire la différence à tout moment, comme Zlatan, pièce maîtresse de l’attaque parisienne.

Quoique 2ème en Bundesliga, derrière le Bayern Munich largement en tête, Leverkusen accumule les mauvais résultats depuis quelques semaines : 5 défaites en 7 matchs, un bilan très moyen. Les joueurs de Sami Hyppiä restent sur deux défaites à domicile, contre Kaiserslautern et Schalke 04. L’effectif, le plus jeune des huitièmes de finale de cette Ligue des Champions, compte quelques joueurs d’expérience plus que des stars et individualités capables de faire la différence. C’est le sérieux collectif qui pourrait permettre de battre un effectif parisien parfois insuffisant. Et la ferveur du public allemand, d’un grand soutien à domicile. Car sur le papier, le PSG reste favori.

Une position qui peut s’avérer compliquée à gérer. Si le PSG se qualifie, ce sera normal, car en face, l’adversaire n’est pas du calibre de Manchester City ou du FC Barcelone. Pour la même raison, si le PSG s’arrête en huitièmes, ce sera une grosse déconfiture. Un enseignement certainement pour la suite de la saison parisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *