nasri-qualifie-les-gunners

Un œil sur…

Match au sommet en Ligue 1, derby du nord en Italie, talent à surveiller en Europe : les yeux rivés sur le foot du Vieux Continent, Coups de Tête a sélectionné votre week-end sur le pré-vert.

Le match du week-end. Marseille-Rennes. Le choc au sommet de la Ligue 1, premier contre deuxième. Les Rennais débarquent au Vélodrome samedi soir pour un match à enjeu de taille : conserver la tête du championnat et marquer les esprits sur les terres du champion sortant, que les observateurs promettent encore au titre cette année. Marseille devra retrouver ses qualités pour battre le Rennes solide d’Antonetti, difficile à bouger. L’OM est capable du meilleur comme du pire dans un même match, à l’image de la rencontre contre Lille lors de la dernière journée. Une première période calamiteuse, une seconde maîtrisée avec ce qu’il faut pour l’emporter. Bien malin celui qui pourra prédire l’issue du match.

Le joueur du week-end. Samir Nasri. Le petit prince de Marseille – surnom acquis minot du côté de la Canebière – monte incontestablement en puissance cette saison. Un départ canon avec les Gunners d’Arsenal – 4 buts en 7 matchs – il est sur tous les bons coups, prenant en charge la construction offensive de l’équipe. Cette année, il s’est imposé en meneur de jeu. Samedi à 16h, face à West Ham, 20è, il pourrait permettre à Arsenal de rester aux basques de Chelsea et relancer ainsi le suspens en Premier League.

La polémique du week-end. La discipline en Ligue 1. Des joueurs qui chahutent les arbitres, des entraîneurs exclus des bancs de touche, des présidents qui s’en prennent à des journalistes, des staffs qui haranguent, interpellent, insultent pendant les matchs. Il n’y a pas à dire : le climat est délétère en Ligue 1. Sans citer aucun nom, on aurait compris qu’une réflexion sérieuse et profonde est plus qu’indispensable sur les mentalités dans le foot français.

Le derby du week-end. AC Milan – Juventus de Turin, le derby du nord, attendu en Italie. Le Milan AC et ses « 4 fantastiques » contre la Juventus de Turin, irrégulière, aussi séduisante que décevante, selon l’humeur. C’est aussi un match du haut du tableau : 2è contre 5è. 20h45 samedi, devant la TV, pour un vrai classique de Série A.

L’entraîneur du week-end. Edoardo Reja. Méconnu en France, il n’en est pas à son coup d’essai de l’autre côté des Alpes. L’entraîneur de la Lazio de Rome – en tête du championnat – pourrait conduire l’équipe de la région du Latium au titre en fin de saison. Certains observateurs italiens en font leur favori. La Lazio tentera de conserver sa première place dimanche à Palerme en Sicile. Ce qui est sûr : d’Edoardo Reja on reparlera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *