Archives de catégorie : Hors-Jeu

TRANSFERTS : Diarra et Manquillo rejoignent l’OM

Stade Vélodrome. Photo : FB
Stade Vélodrome. Photo : FB

Lassana Diarra et Javier Manquillo rejoignent l’Olympique de Marseille : le milieu de terrain français signe un contrat de 4 ans, tandis que  Javier Manquillo, jeune espoir espagnol, est prêté par l’Atletico Madrid. De quoi renflouer un peu l’effectif phocéen, décimé par les départs de titulaires depuis l’ouverture du mercato.

Diarra, milieu de terrain polyvalent

Le milieu de terrain français Lassana Diarra rejoint l’OM pour la saison prochaine : l’ancien madrilène a quitté le Lokomotiv Moscou il y a un peu moins d’un an et s’entraînait avec différents clubs (New York, West Ham, Milan). Formé au Havre, Lassana Diarra a joué dans de nombreux clubs depuis sont départ du championnat de France 10 ans plus tôt : Chelsea, Arsenal, Portsmouth, Real Madrid, Anji Makhatchkala, Lokomotic Moscou.

L’espoir Manquillo

Le club phocéen annonce également l’arrivée d’une autre recrue, sous forme d’un prêt de l’Atlético Madrid : Javier Manquillo, 21 ans et jeune espoir espagnol. Il évolue au poste de défenseur droit et revient tout juste d’un prêt l’an passé à Liverpool où il a joué 19 matchs.

L’OM s’active

Le club marseillais a enregistré de nombreux départs depuis le début du mercato. Les titulaires de l’équipe de la saison dernière ont quitté le club, parmi eux : Morel (parti à Lyon), Payet (parti à West Ham), Ayew (parti à Swansea), Gignac (parti aux Tigres de Monterrey au Mexique), Imbula (parti au FC Porto). Lassana Diarra et Javier Manquillo rejoignent d’autres joueurs arrivés cet été : Ocampos,  Nkoudou, Sougou, Rekik

Les grands clubs de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.
Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.

A deux semaines de la reprise de la Ligue 1, les clubs français se sont activités cet été sur le marché des transferts. Un mercato estival dense – nombreux départs, nombreuses arrivées – mais pas forcément exceptionnel. Arrivées, départs, prêts : les 4 premiers de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

La Premier League a changé la donne

Ce marché estival eut un goût spécial en raison de l’explosion des droits TV de la Premier League et du potentiel financier qui en a découlé pour les clubs anglais. West Ham, seulement 12ème l’an passé, s’est ainsi offert l’un des meilleurs joueurs de l’OM, Dimitri Payet, pour 15 millions d’euros. Rien que ça.

PSG : un mercato sans folie… pour l’instant !

Aucune grande star n’a pour l’instant rejoint le Championnat français, même si le PSG semble s’être positionné de façon sérieuse pour faire venir Angel Di Maria de Manchester United. Le club de la capitale n’a annoncé que deux nouvelles recrues : le gardien de but allemand Kevin Trapp et le milieu de terrain français Benjamin Stambouli. Yohan Cabaye a signé à Crystal Palace et rejoint la Premier League.

L’OL : on prend les mêmes et on recommence

Fort d’une très belle deuxième place décrochée avec un effectif jeune, l’OL n’a pas dégainé sur le marché des transferts. Morel et Beauvue renforcent l’effectif. Pour le reste, le club s’est attaché à faire prolonger ses joueurs, plutôt jeunes et prometteurs. Une recette qui peut s’avérer payante de nouveau, même si Hubert Fournier a déclaré vouloir recruter trois joueurs.

L’AS Monaco : le grand chamboulement

Troisième la saison passée, l’ASM enregistre le plus grand nombre de départs et d’arrivées. L’effectif sera renouvelé. Parmi eux, Stephan El Shaarawy (Milan AC) officiera en attaque. Peut-être l’une des arrivées le plus notables en Ligue 1.

L’OM dans le flou

Bielsa a mis du temps à revenir de vacances, l’équipe de la saison passée a été décimée par les départs et peu d’arrivées notables à noter : difficile de savoir où va l’OM et quels joueurs composeront l’équipe-type. Les arrivées de Nkoudou, Ocampos, Rekik sont en tout cas timides.

Cannes 2014 : Gérard Depardieu en Jules Rimet sur la Croisette

Gérard Depardieu sera présent au 67ème Festival de Cannes pour présenter United Passions, un long métrage dans lequel il incarne Jules Rimet, le créateur de la Coupe du Monde de football. Rendez-vous le 18 mai pour les premiers échos du film présenté Hors-Compétition.

320645_a8a4972d83abdbb48c03e5195ea702f4

Le nouveau film de Frédéric Auburtin (Un pont entre deux Rives, San Antonio) sera présenté le 18 mai au Festival de Cannes, Hors-Compétition. En cette année de Coupe du Monde de football au Brésil qui débute dans moins de 30 jours, le long métrage rend hommage à l’histoire de cette compétition sportive, l’une des plus suivie sur la planète.

United Passions relate l’histoire de la compétition, de la création de la FIFA à aujourd’hui. Gérard Depardieu y campe Jules Rimet, le fondateur de la compétition et de la Fédération Internationale de Football – malgré l’opposition anglaise – dont il fut le président de 1922 à 1954.

Le film explorera aussi les autres époques : João Havelange, président de 1974 à 1998, sera campé par Sam Neill et Sep Blatter, l’actuel dirigeant, par Tim Rothe. Un petit avant-goût de Coupe du Monde à Cannes, en attendant le Mondial au Brésil qui débutera le 12 juin 2014.

Droits TV / Ligue des Champions : beIN Sports et Canal + en patron

Après l’attribution des droits TV de la Ligue 1 et 2 pour la période 2016-2020, Canal + et beIN se sont positionnées concernant la répartition des droits de diffusion de l’UEFA pour 2015-2018 : les deux chaînes ennemies en ressortiraient vainqueurs.

BeIN_1_et_BeIN_2

L’UEFA n’a encore fait aucune annonce officielle. Pourtant Canal + diffuse un spot à ses abonnés, se félicitant de l’offre footballistique qu’elle continuera à proposer dans les prochaines années : après avoir obtenu les deux plus gros lots de la LFP pour la diffusion de  la Ligue 1, la chaine cryptée a annoncé avoir décroché également un lot de premier importance concernant la diffusion de la Ligue des Champions. Elle diffusera à chaque journée européenne un match en direct de premier choix.

Mais la bataille continue avec la chaîne qatari beIN Sports et semble avoir tourné à  l’avantage de cette dernière : le principal concurrent de Canal + a annoncé de son côté avoir décroché le lot premium de l’UEFA. BeIN diffuserait l’intégralité de la compétition : 129 rencontres en direct et 16 en différé (celles diffusées par la chaîne française).

Concernant la diffusion des matchs des deux clubs français en course en LDC, la décision du diffuseur sera fonction du jour de match : mardi pour beIN, mercredi pour Canal +. S’il ne reste qu’un seul club français en lice, la chaîne qatari aura la priorité dans le choix. Si Canal + s’est imposée en Championnat, en Europe, beIN sort cette fois vainqueur dans la guerre tenace autour de la répartition des droits TV sportifs.

Droits TV : la LFP et Canal + font affaires

Les candidats à l’acquisition des droits TV de la Ligue 1 et 2 pour la période 2016-2020 ont répondu à l’appel d’offre mercredi 2 avril dernier : Orange, l’Equipe, Eurosport et les deux gros  : Canal + et beIn Sports. La LFP a rendu sa décision ce vendredi 4 avril 2014. Et le gagnant est…

Ligue-1

… Canal +. La chaîne cryptée remporte la meilleure offre, elle qui contestait la mise en vente anticipée il y a quelques semaines. La LFP avait réparti les droits TV à vendre en 5 lots : elle obtient les lots numéro 1 et 2, pour une somme annoncée autour de 550 millions d’euros. Canal + diffusera trois matchs en direct par journée de championnat – les trois plus importants – et conservera également ces deux magazines hebdomadaires : Jour de foot et le Canal Football Club.

La chaîne cryptée remporte donc une bataille dans sa guerre avec la chaîne qatari concernant les droits TV sportifs. BeIn Sports obtient les lots 3 à 6 mis en vente par la LFP et devrait se positionner prochainement concernant les droits pour la période 2015-2018 de l’UEFA.

La LFP devrait ainsi empocher 748,5 millions d’euros, un record

Soucieuse d’obtenir la somme maximale pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2, la LFP souhaitait, en avançant la vente des droits TV, profiter de la guerre entre Canal + et beIn Sports pour faire monter les enchères et ainsi concurrencer les championnats européens majeurs dont les droits de diffusion s’achètent à prix d’or : 750 millions en Espagne, 675 en Allemagne, 960 millions en Italie et 1,7 milliards en Angleterre.

En dernière position avec ces 607 millions d’euros, la France était en reste. Mais les performances parisiennes en Ligue des Champions et l’arrivée de joueurs vedettes au PSG et à Monaco ont ravivé les intérêts des diffuseurs. La LFP devrait donc cette fois-ci empocher 748,5 millions d’euros, un record.