L'hélicoptère de la police brésilienne venu chercher les blessés les plus graves.

Bagarres entre supporters au Brésil

De violents affrontements ont éclaté au Brésil dans les tribunes d’un stade entre les supporters de Vasco de Gama et de l’Atlético Paranaense dimanche soir. Des images choquantes et un bilan incertain mais lourd : à quelques mois de la Coupe du Monde, voilà relancé le débat sur la sécurité dans les stades.

1147017-18013869-640-360

Bien plus qu’une mauvaise publicité pour le Mondial 2014, les affrontements d’hier entre supporters dans les tribunes du stade de Joinville ont été d’une grande violence. Les images sont difficilement soutenables, choquantes et peuvent heurter la sensibilité. Le bilan incertain fait état d’au moins 4 blessés graves. Certaines sources annoncent une ou plusieurs personnes décédées.
Le match a été interrompu à la <ème>17minute pendant plus d’une heure et les images montrent des joueurs et un public atterrés et sous le choc. Des hélicoptères sont venus chercher les blessés les plus graves.
Interrogé par la radio RMC, Juninho, ancien lyonnais et joueur de Vasco de Gama a suivi la rencontre à la télévision, blessé actuellement. L’émotion est palpable dans sa voix. Il pointe le manque de moyen de sécurité mis en place par les autorités publiques.

A quelques mois de la Coupe du Monde 2014, cet événement a de quoi interpeler

Des précédents de violence entre les deux camps avaient déjà éclaté. La sécurité du match avait été confiée à une entreprise privée. La police et l’armée ont mis du temps à intervenir et semblent assez démunies sur les images. A quelques mois de la Coupe du Monde 2014, cet événement a de quoi interpeler : le pays est-il prêt à assurer la sécurité des spectateurs face à des groupes de supporters violents comme il peut en exister parfois (la haine entre les Pays-Bas et l’Allemagne, vivace, donne parfois lieu à des affrontements, ou encore le groupe de supporters violents argentins les Barras Bravas) ? Affaire à suivre.

Une réflexion au sujet de « Bagarres entre supporters au Brésil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *