La finale du football féminin au JO  de Londres 2012, opposant les USA au Japon. Photo : mole555.flickr.cc

Le sport féminin a la cote

Selon une étude publiée vendredi 7 juin, 70 % des français considèrent que le sport féminin est aussi intéressant que le sport masculin. Un message aux chaînes de télévision, qui privilégient largement la diffusion des évènements sportifs des hommes.

Le sondage a été réalisé du 6 au 10 mai auprès de 1 000 Français de 18 ans dans le cadre d’une étude intitulée « Les idées reçues sur le sport féminin ». Et les chiffres peuvent en surprendre plus d’un : 64% des personnes interrogées regarderaient plus de sport féminin s’il était davantage diffusé à la télévision.

Commandé par Havas Sports et Entertainment/Toluna Quick Survey dans le but d’analyser le potentiel marketing des évènements sportifs féminins, le sondage montre également que six des 20 meilleures audiences télévisuelles sportives de 2012 « sont liées au sport féminin avec notamment la demi-finale France/Russie de basket-ball lors des Jeux Olympiques de Londres avec ses 7,7 millions de téléspectateurs ».

La finale du football féminin au JO  de Londres 2012, opposant les USA au Japon. Photo : mole555.flickr.cc
La finale du football féminin au JO de Londres 2012, opposant les USA au Japon. Photo : mole555.flickr.cc

Succès télévisé des épreuves féminines pendant les JO
Or les chaînes de télévision sont encore timides concernant la diffusion : Direct 8 et W9 diffuse les matchs importants de football féminin et peuvent se vanter de faire de bonnes audiences (6,8% de part de marché pour Direct 8). Les auteurs rappellent le succès télévisé des épreuves féminines pendant les JO : « Lorsque le sport féminin est logé à la même enseigne que son homologue masculin, il draine tout autant de téléspectateurs. En effet, 50% des meilleures audiences des jeux Olympiques de Londres concernaient des épreuves féminines ».

Les bons résultats sportifs des femmes depuis quelques années pourraient encourager à l’avenir les investissements des sponsors, frileux également : seuls 3% des « montants investis par les 100 premiers sponsors en France » l’an dernier concernaient le sport féminin, alors que 40% des médailles internationales (toutes disciplines confondues) remportées en 2012 par la France l’ont été par des femmes ».

Avec AFP

Une réflexion au sujet de « Le sport féminin a la cote »

  1. Vu l’engouement du public, il est difficile de comprendre cette frilosité des sponsors. Il n’y a qu’à voir l’EDF de basket féminine qui 2 semaines avant l’euro n’avait toujours pas de sponsor maillot. Et pourtant le palmarès et le public sont là. Je pense que les sponsors ont cette image vieillotte du sport dont la pratique ne serait réservée qu’aux hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *