aguero-lucira-dorsal-manchester-city-debutar-dublin-super-cup_1_816656-e1311890677712

Kùn Agüero, un destin de oro

Il est argentin, petit et doué. Il a commencé sa carrière à 15 ans. Certes, la comparaison est tentante avec un certain Diego Maradona. Et flatteuse. Sergio Agüero a rejoint cet été Manchester City. Des premiers pas en Premier League tonitruants : il pourrait bien en être de même en Ligue des Champions demain soir contre le Napoli, tout un symbole.

Premier match pro en première division argentine à 15 et 35 jours : plus jeune que l’icône Maradona. Des destins liés tout de même. Comme lui, Sergio Agüero est issu d’une famille défavorisée. Il grandit avec son père, ses frères et sœurs à Bernal, un quartier pauvre de la capitale. Une histoire ordinaire ensuite : repéré dans la rue, il rejoint le club d’Independiente en 2003. Lancé par Oscar Ruggeri, ancien coéquipier de Maradona en équipe nationale, il évolue 3 ans en Argentine, le temps de planter 23 buts en 56 matchs et d’attiser la convoitise des clubs européens. L’explosivité, la vitesse et la technique hors-pair ont séduit l’Atlético de Madrid. Agüero garde son surnom, le Kún – donné par ses grands-parents en référence à un personnage de manga – et son talent et s’envole vers l’Europe.

GOLEADOR

C’est dans l’autre club de la capitale espagnole qu’il se révèle à l’Europe. Lors de sa première saison en Liga, il marque des buts importants et séduit les supporters par son intelligence dans le jeu et sa capacité à être présent dans les moments importants. L’association en attaque avec l’uruguayen Diego Forlán achève de faire de Sergio l’un des attaquants les plus importants d’Europe : les deux sud-américains tiennent l’équipe à bout de bras, la hissent en finale de la coupe de l’UEFA et remportent le trophée européen, sur deux buts de Forlán, grâce à deux passes décisives d’Aguëro. Aussi tenace que talentueux, il séduit Chelsea et Tottenham mais répond aux avances de Manchester City. Recruté pour 45 millions d’euros, le gendre de Maradona – il a épousé la fille cadette de l’icône argentine avec qui il a un fils né en 2009 – file en Angleterre avec de grandes ambitions.

SO BRITISH, SO EASY

4 matchs, 6 buts. Il semblerait que le Kún se soit adapté rapidement et facilement à la Premier League. Ce n’était pas couru d’avance mais c’était sans compter l’intelligence du jeune argentin. Des placements qui font mouche, une technique incontestable et des coéquipiers de grande classe. Il est l’un des attaquants en grande forme de ce début de saison en Angleterre et figure dans l’équipe-type à l’issue de chaque journée. Il aurait déclaré vouloir marquer les Citizens comme son beau-père a marqué le Napoli en son temps. Il aura l’occasion d’entamer la campagne européenne de bien belle manière, contre… Naples. Une histoire de famille en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *