Archives par mot-clé : bielsa

Aymeric Laporte, le futur des Bleus en défense ?

Pendant que Varane se révèle aux yeux du grand public du côté du Real Madrid, un autre défenseur central français pointe le bout de son nez en Espagne. Du haut de ses 19 printemps, Aymeric Laporte représente le futur de l’arrière-garde de l’Athletic Bilbao. Et des Bleus aussi, avec lesquels il débute le championnat d’Europe U19 aujourd’hui face à la Géorgie. Portrait d’un des leaders de cette sélection.

Aymeric-Laporte-e1359336236752

Premier français à jouer à Bilbao depuis Lizarazu

Quinze années se sont écoulées depuis les derniers faits d’armes d’un Français sur la pelouse de San Mames. En l’espace d’une seule saison – 1996-1997 – Bixente Lizarazu avait rallié le public à sa cause avant de s’envoler vers la Bavière et le Bayern Munich. Aujourd’hui, c’est au tour d’un autre Français de s’attirer les faveurs des travées de la Catedral del fútbol. Aymeric Laporte, au cours de la saison dernière, s’est progressivement installé au sein de l’équipe titulaire basque. Comme Lizarazu, Laporte est basque. Et comme Lizarazu, il est gaucher. Mais la comparaison s’arrête ici. Aymeric Laporte, c’est avant tout un défenseur central de près d’un mètre 89. Un bon gaillard comme on dit.

1022450_laporte_foto610x342

C’est au SU Agen, club de sa ville natale et plus connu pour sa section rugby que pour son équipe de football, que Laporte fait ses gammes dès l’âge de cinq ans. Il enchaîne ensuite avec le sport-études de Miramont-la-Guyenne qu’il intègre à douze ans puis rejoint les rangs de l’Aviron Bayonnais à quatorze ans. Sa jeune carrière prend une nouvelle tournure en 2009. Alors qu’il représente la sélection d’Aquitaine dans le cadre d’un tournoi amical organisé à Bilbao, il tape dans l’œil de l’Athletic qui lui propose d’intégrer son centre de formation. A seulement 15 ans, il décide de franchir le pas, et la frontière pyrénéenne malgré un appel du pied des Girondins de Bordeaux. Sans doute un peu trop tôt pour lui : les joueurs étrangers issus de l’Union Européenne recrutés avant l’âge de 16 ans ne peuvent pas jouer de compétitions officielles. Il ronge donc son frein pendant quelques mois, se contentant de Lezama, centre d’entraînement du club.

Titulaire à l’Athletic dès ses 18 ans

Après plusieurs saisons d’apprentissage au sein de l’équipe réserve et à Baskonia, club amateur et affilié, il fait enfin ses débuts professionnels en novembre dernier avec une titularisation en Europa League face au Kyriat Shmona. Dès lors, le Français ne quitte plus le groupe professionnel. Il faut dire que Laporte peut remercier le caractère sulfureux de son entraîneur Marcelo Bielsa : Amorebieta, habituel titulaire et capitaine de l’équipe, refuse de renouveler son contrat qui arrive à échéance à la fin de la saison pour partir libre. Un comportement qui ne passe pas avec « El Loco Bielsa » : le Vénézuélien est renvoyé sur le banc des remplaçants jusqu’à la fin de la saison, en compagnie de Fernando Llorente, autre cadre mis au ban.

428335_16963106_460x306

Doté d’un gabarit pour le moins imposant (1,89m pour 85kg), Laporte est un défenseur difficile à bouger pour les attaquants adverses. A l’image de son compatriote Raphaël Varane, il a l’avantage de présenter un profil différent des autres défenseurs tricolores. A l’aise balle au pied et toujours soucieux de relances propres et justes, Aymeric Laporte détonne dans cette masse de joueurs à la technique approximative.

Nul doute que Francis Smerecki, sélectionneur de l’Equipe de France U19, comptera sur lui dans cette campagne européenne. Loin d’être le Français le plus médiatique, aux côtés des Rabiot, Martial ou encore Mendy, Aymeric Laporte a une véritable carte à jouer en Lituanie. Au plus grand bonheur des supporteurs basques et français.