Archives par mot-clé : Dortmund

Ligue des Champions : des quarts de finale prometteurs

Peu de réelles surprises en Ligue des Champions : les gros sont au rendez-vous pour les quarts de finale. En attendant le tirage au sort vendredi 21 mars, zoom sur les qualifiés : les favoris, les outsiders et les autres.

Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc
Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc

Les favoris

Bayern Munich
Le champion en titre désormais entraîné par Pepe Guardiola est incontestablement le favori de la compétition. Il pourrait être sacré Champion d’Allemagne le week-end prochain : quoi de mieux alors pour se consacrer à la Ligue des Champions? L’équipe bavaroise n’a jamais douté depuis le début de la saison. Malgré les blessures de certains joueurs-cadres, l’effectif munichois semble intouchable. Comme la saison passée, il s’est débarrassé en huitièmes des anglais d’Arsenal, sans être inquiété, malgré un match nul à Munich lors du retour. La – grosse – force tranquille.

FC Barcelone
On les dit moins bien, pas en forme, prenables. Certes, en Liga, les barcelonais ne sont que 3ème à 4 longueurs du premier, le Real Madrid. Mais sur la scène européenne, l’expérience parle : ils se sont défaits sans problème de Manchester City, 4ème de Premier League. Et le contenu des matchs européens laisse peu de doute quant aux ressources d’un effectif barcelonais capable de grandes et belles choses, même dans une période de creux. Comme si Messi et ses coéquipiers avaient décidé de sauver la saison avec une Ligue des Champions. Une consolation de belle facture.

Real Madrid
Comme toujours, le Real Madrid est là et ce n’est pas une surprise. Comme toujours, il est favori au titre de la Ligue des Champions. Entraîné cette saison par le coach italien Carlo Ancelotti, il est premier de la Liga, devançant le FC Barcelone de 4 points. De quoi engranger la confiance nécessaire pour les joutes européennes. Il s’est défait très facilement de son adversaire – les allemands de Schalke – en huitièmes de finale, mais l’opposition sera probablement tout autre en quarts de finale. Aux stars madrilènes de rester mobilisées pour la suite. Cette année pourrait être la bonne pour le club le plus titré de l’histoire.

Les outsiders

Atlético Madrid
Deuxième de Liga devant le FC Barcelone, l’Atlético Madrid est une équipe sérieuse. L’autre équipe de la capitale espagnole est clairement dans la position de l’outsider : elle sort en huitièmes de finale le Milan AC, certes en crise, sur un score sans appel – 5-1 sur l’ensemble des deux matchs. Entraînée par Diego Simeone, cette équipe-surprise n’a aucun complexe et propose un football séduisant. Et si l’Atlético Madrid était le « Borussia Dortmund » de ce cru 2013-2014 ?

Chelsea
L’air de pas y toucher, Chelsea se hisse tranquillement en quarts de finale, éliminant le Galatasaray de l’idole des Blues Drogba. En tête de Premier League, Chelsea monte en puissance depuis le début de la saison et l’arrivée de Mourinho sur le banc. Doucement, elle prend conscience de ses qualités – offensives et défensives. Face aux favoris pourtant, l’équipe du Special One ne semble pas capable de faire le poids. Sur le papier en tout cas. Psychologiquement en revanche, en position d’outsider, il faudra compter sur le vainqueur de la League Europa l’an passé, galvanisé par un Mourinho capable de grandes choses sur le plan mental et tactique. A ne pas négliger.

Manchester United
Saison cauchemardesque en Premier League : Manchester United ne pointe qu’à la 7ème place, enchaînant de piètres performances et restant sur une humiliation le week-end dernier, après la défaite à domicile 3-0 contre l’ennemi juré de Liverpool. Pour autant, les joueurs de David Moyes se sont qualifiés pour la suite de la compétition grâce à une victoire 3-0 lors du match-retour face à l’Olympiakos, après avoir été battus 2-0 à l’aller. Une remontada que Man’U doit à Robin Van Persie qui inscrit les trois buts qualificatifs. L’exploit d’un joueur, le héros d’un soir, qui ne devrait pas faire oublier les difficultés de cette équipe, gagnée par le manque de confiance et la peur au ventre. Devant un adversaire d’un autre calibre, difficile de les imaginer vainqueur. Et pourtant, attention à ne pas balayer trop vite le talent des individualités manchuniennes et la grande expérience européenne. And if…

Pas favoris, mais pas loin

Dortmund
Le Borussia Dortmund, finaliste l’an passé, ne se présente pas avec la même forme que la saison dernière. Les joueurs de Jürgen Klopp se qualifient pour les quarts de finale en éliminant le Zénith de Saint-Pétersbourg, après être sortis de justesse des phases de poule de Ligue des Champions. Pour la troisième année de suite, ils sont en quarts de finale. Pour autant, le collectif semble moins fort, compte-tenu des blessures qui déciment l’effectif. Face aux favoris et outsiders, Dortmund semble légèrement en retrait.

PSG
Certes, le PSG n’a pas une grande expérience sur la scène européenne. Pourtant, nombreux sont les observateurs à voir l’équipe française aller loin en Ligue des Champions cette année. Les individualités de talents, capables de gagner un match à elles seules, le collectif qui tourne de mieux en mieux, la rigueur tactique proposée : le PSG a bel et bien les cartes en mains pour continuer son parcours en Ligue des Champions et pourquoi pas s’imposer face à un favori. (De quoi faire remonter la France au classement de l’indice UEFA…)