Archives par mot-clé : Droits TV

Sur quelles chaînes sera diffusée la Coupe du Monde 2014 ?

Si TF1 a acquis les droits TV pour la prochaine Coupe du Monde au Brésil, la première chaîne cherche depuis l’automne 2013 à vendre une partie des matchs. Le groupe France Télévisions n’est pas intéressé, laissant la place à Canal + et beIN Sports pour négocier. Pour voir tous les matchs du Mondial brésilien, il faudra très certainement payer.

Photo : ColombusCameraOp.flickr.cc
Photo : ColombusCameraOp.flickr.cc

130 millions d’euros : c’est ce qu’a déboursé TF1 pour s’offrir la diffusion des matchs du Mondial 2014. La chaîne dirigée par Nonce Paolini garde un mauvais souvenir du Mondial 2010 en Afrique du Sud : il lui en avait couté 120 millions d’euros et même en revendant 37 matchs à France Télévisions et Canal +, elle avait perdu 40 millions d’euros. La faute à la mauvaise performance de l’équipe de France qui n’avait pas passé les poules.

France Télévisions, par l’intermédiaire du chef du service des sports Daniel Bilalian, s’est retiré de la course

A l’automne, TF1 a donc mis en vente 36 matchs du Mondial 2014 (dont 4 huitièmes de finale et 2 quarts de finale) ainsi que la possibilité pour la chaîne acheteuse de rediffuser tous les matchs de la compétition et une émission sur la Coupe du Monde – à condition qu’elle ne soit pas diffusée en même temps que celle de TF1. Voilà l’appel d’offre lancé en automne pour limiter la casse. France Télévisions, par l’intermédiaire du chef du service des sports Daniel Bilalian, s’est retiré de la course.

Entre deux chaînes payantes pour les téléspectateurs

« Le problème de France Télévisions, ce sont nos contraintes financières. Je ne pense pas que nous pourrons acquérir un certain nombre de matchs. Je pense que nous réserverons nos efforts pour l’Euro 2015 qui se déroulera en France. (…) Mais pour la Coupe du Monde, a priori non ». Cette déclaration au micro d’Europe 1 ce jeudi 16 janvier laisse présager une bataille financière entre Canal + et beIN Sports pour obtenir les droits de diffusion du Mondial : entre deux chaînes payantes pour les téléspectateurs. Sauf si M6 entre dans la danse des négociations estimées, selon le Figaro, à 50 millions d’euros.

Droits télé : on n’est jamais mieux servi que par soi-même

camera

Pas besoin de Canal Plus, BeInSport ou Sky : un irlandais qui vit en Australie, supporter de l’équipe nationale de football irlandaise, a décidé d’acheter les droits télé pour le prochain match de qualification de l’Irlande pour le Mondial 2014. Les matches de qualification n’ont pas été diffusés en Australie et le supporter ne se laisse plus faire : il a convaincu sa femme, a hypothéqué sa maison, s’est renseigné sur la démarche et a fait une offre au groupe de média allemand qui détient les droits de diffusion. Proposition acceptée et culot récompensé ?

Le match Irlande-Suède qui aura lieu le 6 septembre 2013 sera diffusé en circuit fermé, via un nombre limité de sites Internet, en partenariat avec une chaîne d’équitation. Il a également obtenu les droits de diffusion d’Ukraine-Angleterre le 10 septembre prochain. Et s’il y avait quelques retombées financières à venir ? A suivre. (Avec Reuters)

Droits TV : le Benfica ouvre une nouvelle voie

Le club portugais du Benfica Lisbonne diffusera sur sa propre chaîne les matchs de championnat qui se joueront à domicile la saison prochaine : une première dans le paysage audiovisuel portugais et européen, partagé sur la répartition de ces droits, si importants pour le budget des clubs, petits et grands.

Supporters du Benfica à l'Estadio da Luz de Lisbonne, pendant la victoire 6-1 contre Nacional lors de la saison 2009/2010. Photo : chilangoco.flickr.cc
Supporters du Benfica à l’Estadio da Luz de Lisbonne, pendant la victoire 6-1 contre Nacional lors de la saison 2009/2010. Photo : chilangoco.flickr.cc

Depuis vendredi 28 juin, le club du Benfica a obtenu l’exploitation de ses propres droits TV. Ce projet, qui tenait à cœur au président du club, Luis Felipe Viera, a une conséquence de taille pour les fans : il faudra s’abonner à la chaîne satellite du Benfica pour suivre les matchs. De même, la chaîne a obtenu l’exclusivité de la diffusion de la Premier League anglaise au Portugal. 10 euros par mois supplémentaires pour suivre les rencontres du club lisboète et du championnat anglais. Une négociation individuelle qui a permis au club de sortir gagnant financièrement.

Deux modèles économiques en Europe jusqu’alors

La répartition des droits TV n’est pas effectuée de la même manière : deux modèles économiques existaient jusqu’alors en Europe. Au Portugal et en Espagne, ces droits étaient négociés de façon individuelle, entre le club et les diffuseurs. Ainsi, le FC Barcelone et le Real Madrid ont empoché 163 et 156 millions d’euros pour l’année 2011. L’Angleterre, l’Italie, la France et l’Allemagne pratiquent une négociation collective : l’argent des diffuseurs est collecté puis redistribué de façon plus équitable entre les différentes équipes.

Eviter la trop grande différence entre les clubs

En avril 2013, le ministère du sport espagnol annonçait la préparation d’une loi pour la fin de l’année qui obligerait les clubs de la Liga à négocier collectivement les droits TV. Le but : éviter la trop grande différence entre les clubs. Malaga, le 4ème de la Liga en 2011  ne touchant que 14,8 millions d’euros. Une somme dérisoire à côté des deux grands. Mais avec la négociation individuelle du Benfica et la diffusion des matchs sur sa chaîne, c’est un nouveau modèle de négociation que le club portugais invente.