Archives par mot-clé : gardien

Ligue 1 2012-2013 : l’essentiel

Le championnat de Ligue 1 s’est achevé hier, consacrant le PSG, suivi de l’OM et l’OL. Troyes, Nancy et Brest descendent en Ligue 2. Résumé-express des grands moments de cette saison 2012-2013.

Le record
Zlatan a « zlatané » la Ligue 1. 30 buts en une saison – et pas des moches en plus : il égale le record de Papin de 1990.

Le plus beau but
Saber Khelifa lobe le gardien de l’OGC Nice d’un tir de 64 mètres (36ème journée).

Le plus beau coup franc
Il y a un peu du grand Juninho dans Clément Grenier lorsqu’il frappe les coups-francs. Ici, contre Nice (37ème journée).

La plus belle victoire
Saint-Etienne a pratiqué l’un des plus beaux jeux de la saison. La preuve lors de cette victoire fluide contre Montpellier (24ème journée).

La victoire la plus improbable
Rennes, au Parc des Princes, à 10, puis 9 contre 11, s’impose contre le PSG et ses stars, grand favori (13ème journée).

Les plus beaux arrêts
Si l’OM prend le point du match nul contre Lille, c’est indiscutablement grâce à Mandanda, infranchissable (32ème journée).

Le match le moins fair-play
Chaud comme un derby corse : le Bastia-Ajaccio ne restera pas dans les mémoires comme un exemple de bel esprit (27ème journée).

Le plus gros tacle
Valentin Esseyric, attaquent de Nice, rate son tacle et brise la jambe du milieu stéphanois Jérémy Clément (27ème journée).

Coupe du Monde 2010 : pas de quartiers…

Diego Frolan tire un coup-franc lors du match Uruguay - Ghana. Photo : jkatu.flickr.cc
Diego Frolan tire un coup-franc lors du match Uruguay – Ghana. Photo : jkatu.flickr.cc

Au terme d’un match épique, l’Uruguay se qualifie pour les demis. Le Ghana perd aux tirs aux buts mais peut s’en vouloir de ne pas avoir su saisir sa chance en prolongations. Gyan râte le penalty qui aurait envoyé une équipe africaine pour la première fois de son histoire en demi-finale de Coupe du Monde.
Point noir de la rencontre : l’arrêt – magnifique – de l’attaquant Diego Suarez de la main sur la ligne du but. Le but ghanéen aurait tout changer. Une action qui vient renforcer la polémique sur l’arbitrage, mais ne change rien pour le Ghana, éliminé.

Le Brésil a mal joué. C’est dit. Une seconde période aussi ratée que la première fut réussie. Sauf que les joueurs hollandais ne sont pas des peintres. Erreur du gardien brésilien et tête du petit Robben, étonnamment seul dans la surface de réparation : 2 buts pour les bataves, qui font oublier la superbe ouverture du score de Robinho. Les brésiliens n’y étaient pas, alors que beaucoup en faisaient les favoris. Dunga démissionne. 4 ans pour préparer le Mondial chez eux. Le talent ne suffit pas.

Il était difficile de parier sur un vainqueur entre l’Argentine et l’Allemagne. Alors prédire le scénario du match… L’Allemagne inflige une correction à l’Albiceleste : 4-0. Sans appel. Même le Pibe del Oro n’a pas bronché : aucune réaction tactique de sa part. Il s’en ai juste remis à son homme qu’il imaginait providentiel, comme il le fut, pour débloquer la situation : Messi. Mais l’Allemagne, bien en place, étonnée d’avoir le contrôle du jeu, a su quoi faire du ballon. 90 minutes et 4 buts plus tard, l’Argentine s’en va de la Coupe du Monde. Maradona partira ou pas ?

Ce fut loin d’être une formalité pour la Roja. David Villa libère les siens à la 83è minute, après que chacune des deux équipes a manqué un penalty. L’Espagne joue bien mais manque des occasions et n’est pas encore à son meilleur niveau, à l’image de sa vedette Fernando Torres, buteur fatigué. Toujours est-il que, sans éblouir et claquer des buts, la Championne d’Europe en titre est là. Le Paraguay, inconsolable, laisse passer sa chance.