Archives par mot-clé : Gignac

Les pronostics

La soirée de Ligue 1 d’hier soir a déjoué tous les pronostics. Alors qu’on croyait Bordeaux en meilleure forme, les girondins s’enfoncent à domicile. Lyon n’a fait qu’une bouchée de Saint-Etienne, dans son chaudron. Marseille renoue avec le jeu face à Sochaux. Monaco n’est pas totalement mort et le PSG retombe dans ses travers. Cette saison, la Ligue 1 sera pleine de surprises… ou ne sera pas.

Marseille ou le renouveau ?
Gignac a inscrit un doublé, servi par Lucho puis Rémy. L’OM retrouve ses fondamentaux en attaque : des appels croisés, des joueurs en mouvement. Du coup, Lucho se régale à servir ses coéquipiers. C’est encore un peu tôt pour le dire, mais il se peut que Marseille soit sur le chemin du renouveau. Deschamps avait appelé ses joueurs à plus d’intelligence dans le jeu. Le coach a été entendu hier. Il faudra confirmer rapidement.

Lyon, Saint-Etienne, Payet et la Playstation
Il y a eu le match aller à Lyon – perdu par les Gones. Il y a eu le discours d’Aulas aux supporters et l’histoire de la playstation. Puis il y a eu les crises à Lyon, entre Lisandro et Puel, entre Cris et Puel, ente Cissokho et Puel. Mais pour le Derby, les lyonnais ont mis les querelles de côté et ont plié les stéphanois – pourtant bien en jambes – 4 buts à 1. Gourcuff a retrouvé sa précision sur les coups de pied arrêtés. Buts de Gomis, Bastos, Briand et Sall contre son camp. A croire que la prime exceptionnelle promise par le président Aulas aux joueurs a motivé les troupes…

Bordeaux et l’arbitre
C’est le propre d’une équipe qui touche le fond : s’en prendre à l’arbitre. Il n’a pas été ménagé à l’issue de la rencontre par Tigana, Chalmé et le président Triaud, qui a demandé à ne plus être arbitré par Saïd Ennjimi. Plus aisé que de regarder ce qui cloche dans l’équipe bordelaise. Malgré un but opportuniste de Modeste, les Girondins, apathiques, s’écroulent face à des caennais motivés. Malgré un bon Plasil et plusieurs franches occasions de buts, les hommes de Tigana n’ont pas trouvé la solution. Gouffran s’est blessé pour plusieurs mois après une fracture de la cheville. Le public de Chaban a accompagné d’une broncca la sortie de ses joueurs. Quand ça va pas, ça va pas.

Monaco n’est pas mort
Il semble que le coup de gueule du portier monégasque ait été entendu. Les joueurs du rocher ont fait bonne figure contre une équipe de Lorient joueuse et crainte. 3 – 1 contre la formation bretonne. Lolo, Mangani, Park ont marqué, dans ce qui pourrait être le renouveau d’une équipe monégasque assez navrante depuis le début de saison. Si Ruffier reste impérial dans ses cages, l’ASM pourrait se sauver.

Le PSG stagne
Ils avaient étrillé les lençois 5-0 en coupe. Hier au Parc des Princes, les parisiens ne sont pas parvenus à faire la différence. Malgré plusieurs occasions franches parisiennes, Runje a préservé ses buts et le match nul. Erding sort sous les sifflets d’un public parisien intraitable, certainement ambitieux. Le PSG est retombé hier dans ses travers, mais compte-tenu du niveau de jeu affiché par les parisiens depuis le début de saison, nul doute que le match d’hier n’est qu’un accident de parcours. Lens retrouve du poil de la bête : rien n’est définitif dans le bas du classement. La lutte pour la descente sera âpre.

Les absents et la liste

Laurent Blanc a donné hier la liste des joueurs sélectionnés pour les deux prochains matchs de qualifications à l’Euro 2012. Aucune surprise à l’horizon, quelques mises au point en conférence de presse et des absents de taille.

Les grands absents

Jérémy Toulalan : Il a retrouvé sa place au milieu de terrain à Lyon, pas encore son niveau. Les performances en progression sont moyennes, d’autant qu’il y a des concurrents à son poste. Et si le Mondial 2010 avait eu raison de la carrière internationale de Toulalan ?

Franck Ribéry : Blessé à la cheville droite, éloigné des terrains pour un mois minimum, alors que sa suspension internationale est terminée, Franck Ribéry enchaîne les pépins physiques. L’équipe de France devrait s’en passer pour une grande partie des matchs de qualifications. Un mal pour un bien ?

Hatem Ben Arfa : Un premier match réussi avec Newcastle, un second moins marquant. Si l’ancien marseillais veut retrouver le maillot des Bleus, il va devoir jouer et surtout beaucoup travailler. Il a en tout cas l’affection de Blanc, prêt à l’appeler s’il se montre sérieux et besogneux. Une question de temps ?

André-Pierre Gignac : Début de saison poussif pour l’attaquant marseillais. Il retrouve la forme et la compétition, mais pas le chemin des filets. Parfois trop égoïste, parfois trop imprécis, parfois trop juste techniquement, Gignac n’y est pas. Avec Domenech, c’était acquis, avec Laurent Blanc, il a tout à prouver. En est-il capable ?

Patrice Evra : Capitaine peu exemplaire en Afrique du Sud, il est toujours suspendu, il a fait appel. Mais il ne brille pas pour le moment avec son club, s’est même vu être remplacé par Sir Alex Ferguson lors d’un match de Premier League. Laurent Blanc veut reconstruire, Evra fait-il parti de ses plans ?

Jérémy Ménez : La porte ne lui est pas totalement fermée, malgré sa piètre performance au Stade de France contre la Roumanie. Il faudra accumuler du temps de jeu avec l’AS Rome. Ranieri, son coach, n’y est pas allé de main morte l’an dernier pour mettre le jeune français au travail. S’il s’impose dans son club, il pourrait retrouver le maillot bleu, pour une seconde chance, qui sait ?

La liste

Gardiens de buts : Hugo Lloris (OL), Steve Mandanda (OM), Cédric Carrasso (Girondins de Bordeaux)

Défenseurs : Bakary Sagna (Arsenal, Angleterre), Adil Rami (LOSC), Philippe Mexès (AS Roma, Italie), Mamadou Sakho (PSG), Gaël Clichy (Arsenal, Angleterre), Benoît Trémoulinas (Girondins de Bordeaux)

Milieux de terrain : Abou Diaby (Arsenal, Angleterre), Alou Diarra (Girondins de Bordeaux), Lassana Diarra (Real Madrid, Espagne), Yann Mvila (Rennes), Florent Malouda (Chelsea, Angleterre), Yoann Gourcuff (OL), Mathieu Valbuena (OM), Blaise Matuidi (AS Saint-Etienne), Samir Nasri (Arsenal, Angleterre)

Attaquants : Kevin Gameiro (Lorient), Guillaume Hoarau (PSG), Karim Benzema (Real Madrid, Madrid), Loïc Rémy (OM), Dimitri Payet (AS Saint-Etienne)

Le style Blanc

Pas de langue de bois, pas de tabou, pas de fioriture. Laurent Blanc parle foot et franc. Florilèges de la conférence de presse d’hier…

«Parce qu’on l’aime. Quand vous avez la chance d’avoir des joueurs avec des qualités comme celles de Karim ou celles de Hatem, vous avez envie qu’ils progressent, qu’ils donnent leur maximum ou qu’ils donnent tout leur potentiel sur le terrain. Ce n’est pas le cas. Donc vous avez envie de les aider. A un moment, les aider ce n’est pas toujours leur dire oui ou toujours aller dans leur sens. C’est pour les faire progresser.»

« Hatem a retrouvé un petit peu de temps de jeu dans un club nouveau, pas suffisamment à mon goût, mais ça va venir ».

« Michael Jordan disait que le talent suffit pour gagner un match mais l’état d’esprit est nécessaire pour gagner des trophées. Je trouve que c’est très juste et ça peut s’appliquer au football »

« A lui de confirmer tout le talent qu’il démontre avec son club » (A propos du nouveau venu Dimitri Payet )

« Karim Benzema est le joueur qui est le plus buteur dans ceux qui ont été retenus en attaque. Faisons confiance aux joueurs que j’ai retenu pour marquer. Ils l’ont démontré en club, pas encore en équipe de France. »

« Pour le moment, je ne pense pas à associer un tel et un tel. Je pense plutôt à sélectionner les joueurs qui nous permettront de prendre les six points à domicile. »

« Personne n’est banni de l’équipe de France. A tous les joueurs d’être bons dans leur club, de retrouver une envie et une performance pour revenir. »

« Pour le moment, on essaye de trouver un noyau dur. J’essaie de constituer un groupe mais ça prend du temps. On apprend à se connaitre même si on en est au deuxième rassemblement. »