Archives par mot-clé : Gonalons

Ils frappent à la porte des 23

Seulement quelques heures après une qualification arrachée face à la Bosnie, Laurent Blanc nous avait déjà prévenus : « On va essayer de donner du temps de jeu à certains joueurs qui n’en ont pas trop eu, parce qu’il y avait des matches à enjeu, mais qui seraient intéressants à voir en équipe de France s’ils font de bonnes performances dans leurs clubs ». Avec six matches amicaux avant le début de l’Euro 2012, le sélectionneur de l’équipe de France est servi. Les deux premières confrontations face aux Etats-Unis et la Belgique vont permettre au cévenol d’expérimenter des schémas de jeu, mais surtout de tester des petits nouveaux. Tour d’horizon des joueurs qui frappent à la porte des 23 pour l’Ukraine et la Pologne.

 

Mamadou Sakho –  21 ans – 4 apparitions en Equipe de France A

Véritable phénomène de précocité (il est le plus jeune joueur ayant été capitaine en Ligue 1 à seulement 17 ans), le défenseur parisien est une valeur sûre de notre championnat. Auréolé d’un trophée de meilleur espoir de Ligue 1 la saison passée, il doit maintenant franchir le cap de la confirmation. Malheureusement, son début de saison a été entaché par une blessure qui l’a écartée des terrains pendant plus de deux mois. Désormais remis de ses déboires, Sakho peut tirer son épingle du jeu dans cette sélection. Laurent Blanc ayant toujours estimé qu’une défense centrale doit être composée d’un gaucher à gauche et d’un droitier à droite, le parisien, seul défenseur central gaucher de la sélection, a une véritable carte à jouer. Taulier de l’équipe parisienne, le titulariser en Pologne et en Ukraine serait une vision sur le long terme, sans pour autant galvauder l’Euro 2012. Auteur de prestations en demi-teintes avec les Bleus jusque-là, Kirikou a l’opportunité de se racheter ce soir face aux américains, à condition qu’il mette de côté ces quelques fautes de concentration…

 

Mathieu Debuchy – 26 ans – 1 apparition en Equipe de France A

Auteur d’une prestation plus que convaincante pour son premier match avec les Bleus face à l’Albanie, le profil du joueur nordiste plaît à Laurent Blanc. Son activité offensive et ses centres millimétrés correspondent parfaitement à la philosophie d’un Laurent Blanc, libéré par l’épée de Damoclès de non-qualification à l’Euro, qui veut désormais se consacrer à un jeu alléchant et prometteur. Encensé depuis plusieurs années maintenant, Debuchy pourrait bien voir la saison 2011/2012 comme celle de la consécration. Entre un Sagna catastrophique en Equipe de France et un Reveillère en baisse de régime, le lillois apparaît comme le candidat naturel sur le flanc droit.

 

Laurent Koscielny – 26 ans – 0 apparition en Equipe de France A

Le franco-polonais part sans doute avec une longueur de retard sur Sakho pour une éventuelle titularisation. Depuis son transfert à Arsenal en 2010, Koscielny alterne le très bon, comme face à Chelsea il y a quelques semaines, et le catastrophique, comme lors de la défaite face à Blackburn en septembre dernier. Souvent comparé à son sélectionneur pour son sang-froid et sa technique, il semble peu probable de le voir titulaire à l’Euro, malgré un début de saison prometteur. Néanmoins, on peut légitimement le voir dans les 23, et le voir jouer un rôle de remplaçant de luxe.


Jérémy Mathieu – 28 ans – 0 apparition en Equipe de France A

Le valencien n’a pas intérêt à laisser filer sa chance. Il fait partie de la catégorie de joueurs sous-médiatisés jouant à l’étranger, comme Frey, Escudé ou encore Ismaël. Le genre de joueurs auxquels le public et les spécialistes français seront intransigeants. Une seule erreur et il peut dire adieu aux Bleus, à l’image d’un Sebastien Frey, « banni » de la sélection après une erreur « lumineuse » face à l’Ukraine en 2008. L’ancien sochalien apparaît comme le pendant gauche de Debuchy : son activité sur le flanc gauche est sans relâche. Malheureusement pour lui, il est déjà concurrencé par des Abidal et Evra, présents en Equipe de France depuis plusieurs années maintenant. Donc à moins d’une blessure de l’un des deux joueurs ou un retour au ressentiment anti-Knysna, il est peu probable de le voir à l’Euro.

 

Mathieu Gonalons – 21 ans – 0 apparition en Equipe de France A

Appelé en renfort mercredi dernier après le forfait de Nasri pour cette double confrontation, le milieu lyonnais surprend depuis le début de la saison. Cantonné à un rôle de remplaçant jusqu’à cette année, le départ de Toulalan à Malaga lui a permis de littéralement exploser avec Lyon. Aussi bon sur les duels qu’à la relance, il se révèle comme l’homme à tout-faire de son coach Rémi Garde. Mais à l’image de Jérémy Mathieu, il doit lui aussi faire face à une concurrence acharnée : M’Vila, Alou Diarra ou encore Matuidi ont les faveurs du sélectionneur tricolore. A lui donc de faire démentir Laurent Blanc sur le terrain.

 

Olivier Giroud – 25 ans – 0 apparition en Equipe de France A

Le montpelliérain sera, sans doute, le plus surveillé des petits nouveaux lors de ces deux matches. Actuel meilleur buteur du championnat avec huit réalisations, il a le mérite de présenter un profil différent des autres attaquants français. Dépassant le stéréotype du grand gaillard en point d’appui, il a su, sur ses dernières années, étoffer son niveau de jeu et présenter quelques actions de grande classe. Son association avec Benzema pourrait s’avérer intéressante, mais il devra, avant tout, se faire un trou parmi les Rémy et Gameiro. Une chose est sûre, s’il continue sur sa lancée du début de saison, le cévenol peut le sélectionner pour l’Euro les yeux fermés.