Archives par mot-clé : Ligue 1

Les grands clubs de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.
Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.

A deux semaines de la reprise de la Ligue 1, les clubs français se sont activités cet été sur le marché des transferts. Un mercato estival dense – nombreux départs, nombreuses arrivées – mais pas forcément exceptionnel. Arrivées, départs, prêts : les 4 premiers de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

La Premier League a changé la donne

Ce marché estival eut un goût spécial en raison de l’explosion des droits TV de la Premier League et du potentiel financier qui en a découlé pour les clubs anglais. West Ham, seulement 12ème l’an passé, s’est ainsi offert l’un des meilleurs joueurs de l’OM, Dimitri Payet, pour 15 millions d’euros. Rien que ça.

PSG : un mercato sans folie… pour l’instant !

Aucune grande star n’a pour l’instant rejoint le Championnat français, même si le PSG semble s’être positionné de façon sérieuse pour faire venir Angel Di Maria de Manchester United. Le club de la capitale n’a annoncé que deux nouvelles recrues : le gardien de but allemand Kevin Trapp et le milieu de terrain français Benjamin Stambouli. Yohan Cabaye a signé à Crystal Palace et rejoint la Premier League.

L’OL : on prend les mêmes et on recommence

Fort d’une très belle deuxième place décrochée avec un effectif jeune, l’OL n’a pas dégainé sur le marché des transferts. Morel et Beauvue renforcent l’effectif. Pour le reste, le club s’est attaché à faire prolonger ses joueurs, plutôt jeunes et prometteurs. Une recette qui peut s’avérer payante de nouveau, même si Hubert Fournier a déclaré vouloir recruter trois joueurs.

L’AS Monaco : le grand chamboulement

Troisième la saison passée, l’ASM enregistre le plus grand nombre de départs et d’arrivées. L’effectif sera renouvelé. Parmi eux, Stephan El Shaarawy (Milan AC) officiera en attaque. Peut-être l’une des arrivées le plus notables en Ligue 1.

L’OM dans le flou

Bielsa a mis du temps à revenir de vacances, l’équipe de la saison passée a été décimée par les départs et peu d’arrivées notables à noter : difficile de savoir où va l’OM et quels joueurs composeront l’équipe-type. Les arrivées de Nkoudou, Ocampos, Rekik sont en tout cas timides.

Ligue 1 : ça sent la fin

Les choses se précisent en Ligue 1, à 6 journées de la fin de la saison : retour sur un week-end de championnat décisif pour le classement final.

La fin du duel pour la 1ère place

Monaco regarde dans le rétro, à défaut de lorgner sur la 1ère place, promise au PSG. 13 points d’avance pour les parisiens, quasi-champions et surtout hyper-tranquilles. Après leur victoire 3-0 contre Reims ce week-end, aucune équipe n’a les moyens d’aller leur disputer la victoire finale.

Monaco, 2ème de Ligue 1, devance Lille de 6 points, grâce à sa victoire contre Nantes, pas déméritante, mais inefficace devant le but. Les joueurs de Ranieri s’accrochent à la place qualificative pour la Ligue des Champions. Lille peut encore revenir, mais il faudra faire un sans-faute et attendre un faux pas monégasque.

La 3ème place, très convoitée

Même si le LOSC est toujours le mieux positionné, notamment grâce à 5 points d’avance sur Saint-Etienne et 9 sur Lyon, il n’est toujours pas assuré de terminer 3ème. Aux joueurs de Girard d’enchaîner des performances régulières jusqu’à la fin de la saison : c’est dans les cordes de l’effectif lillois.

La fin de saison sera donc compliquée pour les Verts de Galtier, incapables de faire mieux que le match nul contre Nice ce week-end, alors même qu’ils restaient sur une belle victoire dans le derby contre Lyon la semaine dernière. C’est l’histoire de Sainté : louper la marche dès qu’elle se rapproche.

L’OL ne démérite pas : après la défaite contre la Juventus Turin en Europa League, les joueurs de Garde ont trouvé l’énergie nécessaire pour aller gagner à l’extérieur contre Valenciennes qui lutte pour le maintien. 100ème but de Gomis en Ligue 1, 20 buts cette saison : pas si mal pour un joueur si critiqué à Lyon.

Pour autant, l’OL est loin de Lille et de la 3ème place. Reste la 4ème place à se disputer avec les Verts, ou la 5ème place, à protéger de l’OM, qui malgré la crise omniprésente dans le club phocéen, n’est qu’à 3 petits points, grâce à une victoire ce week-end contre le déjà-relégué AC Ajaccio.

En bas du classement, les jeux sont (presque) faits

L’AC Ajaccio a été le premier relégué cette saison : Ravanelli n’est pas parvenu à s’imposer comme coach et n’a obtenu aucun résultat avec le groupe corse. En roues libres depuis quelques mois avec 19 petits points au compteur, Ajaccio termine tranquillement la saison.

Il y a du mieux à Sochaux depuis l’arrivée d’Hervé Renard. Plus d’envie, de motivation et de résultats. Malgré tout, l’équipe compte 8 points de retard sur Evian TG et l’En-Avant Guingamp, les premiers non-reléguables. Auteurs d’un match nul contre Bastia ce week-end, les joueurs vont devoir absolument enchaîner les victoires, contre le PSG notamment et Evian TG lors de la dernière journée. Une petite finale.

Valenciennes, avec 29 points à 6 longueurs d’Evian TG n’est pas encore en Ligue 2. Mais la dynamique n’est pas bonne et les joueurs ne parviennent pas à sortir la tête de l’eau. La défaite à domicile de ce week-end contre Lyon n’arrangera rien.

Droits TV : la LFP et Canal + font affaires

Les candidats à l’acquisition des droits TV de la Ligue 1 et 2 pour la période 2016-2020 ont répondu à l’appel d’offre mercredi 2 avril dernier : Orange, l’Equipe, Eurosport et les deux gros  : Canal + et beIn Sports. La LFP a rendu sa décision ce vendredi 4 avril 2014. Et le gagnant est…

Ligue-1

… Canal +. La chaîne cryptée remporte la meilleure offre, elle qui contestait la mise en vente anticipée il y a quelques semaines. La LFP avait réparti les droits TV à vendre en 5 lots : elle obtient les lots numéro 1 et 2, pour une somme annoncée autour de 550 millions d’euros. Canal + diffusera trois matchs en direct par journée de championnat – les trois plus importants – et conservera également ces deux magazines hebdomadaires : Jour de foot et le Canal Football Club.

La chaîne cryptée remporte donc une bataille dans sa guerre avec la chaîne qatari concernant les droits TV sportifs. BeIn Sports obtient les lots 3 à 6 mis en vente par la LFP et devrait se positionner prochainement concernant les droits pour la période 2015-2018 de l’UEFA.

La LFP devrait ainsi empocher 748,5 millions d’euros, un record

Soucieuse d’obtenir la somme maximale pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2, la LFP souhaitait, en avançant la vente des droits TV, profiter de la guerre entre Canal + et beIn Sports pour faire monter les enchères et ainsi concurrencer les championnats européens majeurs dont les droits de diffusion s’achètent à prix d’or : 750 millions en Espagne, 675 en Allemagne, 960 millions en Italie et 1,7 milliards en Angleterre.

En dernière position avec ces 607 millions d’euros, la France était en reste. Mais les performances parisiennes en Ligue des Champions et l’arrivée de joueurs vedettes au PSG et à Monaco ont ravivé les intérêts des diffuseurs. La LFP devrait donc cette fois-ci empocher 748,5 millions d’euros, un record.

Droits TV / Ligue 1 : Canal + réagit

Canal + saisit ce mardi l’Autorité de la concurrence pour protester contre la mise en vente anticipée par la Ligue de Football Professionnelle des droits TV de la Ligue 1 pour la période 2016-2020.

Crédits : Ronnie Macdonald (Flickr)
Crédits : Ronnie Macdonald (Flickr)

 

Le jeudi 6 mars 2014, contre toute-attente, la Ligue Professionnelle de Football annonce le lancement d’un appel d’offres anticipé pour l’attribution des droits de la Ligue 1 pour la période 2016-2020. Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, a justifié ce timing avancé par le « besoin de visibilité financière » pour les clubs de Ligue 1, dont les budgets sont liés aux sommes obtenues pour les droits de retransmission télévisuelle redistribuées aux clubs.

Cette annonce avancée (attendue à l’automne 2015) a eu pour conséquence de forcer les potentiels acquéreurs à travailler dans l’urgence : Canal + et beIN Sports en tête. La chaîne française cryptée, en délicatesse avec son concurrent qatari sur plusieurs dossiers depuis le début de l’année 2013, réagit, par l’intermédiaire de son président dans une interview donnée au Figaro : « La Ligue de football nous a vendu des droits pour quatre ans, jusqu’en juin 2016. Nous souhaitons pouvoir en profiter sereinement. Je ne comprends pas cette précipitation ».

Canal + saisit donc l’Autorité de la concurrence pour protester contre ce timing qui serait susceptible de déstabiliser la clientèle de la chaîne. Un nouvel épisode dans la lutte pour les droits de diffusion des compétitions sportives entre Canal + et beIN Sports, après celui de la Coupe du Monde 2014 ou encore du Championnat de France de Handball pour la saison 2014-2015.

Les diffuseurs intéressés par la diffusion du Championnat de France 2016-2020 devront faire leurs offres financières à la LFP avant le 4 avril prochain : 6 lots sont proposés à la vente et pas de changements majeurs dans le programme des journées de championnat. Un probable nouvelle lutte à venir entre Canal + et beIN Sports.

Ligue 1 : un week-end sans surprise

La 29éme journée de Ligue 1 n’aura réservé aucune surprise : le PSG bat Saint-Etienne dimanche soir, Monaco l’emporte de justesse face à Lyon, et beaucoup de matchs nuls, qui portent bien leur nom.

Reims-Marseille : le statu quo
Le 7ème de Ligue 1 – Reims – recevait le 6ème – Marseille. L’OM, entreprenant à l’extérieur, prend un point face à une équipe maladroite devant le but mais qui aurait pu dominer au score. Les joueurs de José Anigo, en crise de confiance, ont tenté à plusieurs reprises et auraient aussi pu être récompensés en revenant avec les 3 points de la victoire. Mais l’effectif marseillais, quoique volontaire, est limité techniquement et surtout usé psychologiquement, à 10 journées de la fin. Résultat moyen pour les deux équipes. Bof.

Lille-Nantes : l’ennui
Samedi, 16h30 : l’heure idéale pour une petite sieste d’avant-soirée. Lille-Nantes, où 1 heure et demi de purge footballistique : faiblesse technique, peu d’actions dangereuses et d’envie d’aller vers l’avant. Surtout de la part du LOSC en course pour la 3ème place : l’équipe de René Girard, certes solide défensivement, n’est pas parvenue à se montrer dangereuse en attaque. Le public du beau stade de Lille a conclu ce match nul (0-0) par des sifflets et déserté les tribunes avant la fin. Normal.

Lyon-Monaco : l’ASM s’accroche
L’OL était revenu dans la course pour la 3ème place. Le match contre l’AS Monaco était donc important pour venir titiller Lille et Saint-Etienne : l’occasion est manquée. Lyon s’incline 2-3 à domicile. Les trois buts inscrits par les joueurs de Ranieri seraient entachés d’hors-jeu non signalés par les arbitres. Dur à digérer, d’autant que les lyonnais n’ont pas démérité, ni dans le jeu, ni dans la tête. L’OL a certainement payé ses efforts en Europa League. La 3ème place s’éloigne. Monaco s’en sort bien et a mis – l’espace de quelques heures – une légère pression sur le PSG avant son match contre les Verts.

PSG-Saint-Etienne : logique respectée
Pas de surprise au Parc des Princes : le PSG s’impose tranquillement, sans forcer son talent, face à une équipe de Saint-Etienne qui a pourtant poussé en seconde période. Les Verts ne sont pas passés loin d’inscrire un but : Sirigu a du sortir quelques grands arrêts pour garder la cage parisienne inviolée. Mais ce n’est pas suffisant face aux individualités parisiennes : Zlatan marque les deux buts de la victoire et devient donc le meilleur buteur de l’histoire du PSG sur une saison toute compétition confondue (40 buts), devant Carlos Bianchi (37 buts).

Le reste :
En bas du tableau, la bataille pour le maintien fait rage. C’est certainement là qu’il y a le plus de suspens. Evian se rapproche de la zone de relégation après sa défaite contre Valenciennes. Guingamp s’impose à Ajaccio et s’offre une bouffée d’oxygène. Nice gagne 2-0 contre Bastia, dans un match rugueux. Rennes sombre en concédant une défaite à domicile contre Toulouse 2-3. Montpellier et Bordeaux se neutralisent 1-1. Sochaux l’emporte 2-0 contre Lorient : l’effet Renard ?