Archives par mot-clé : Ligue 1

Bordeaux : une cuvée 2010 bien fade

Beaucoup de choses ont changé depuis une année à Bordeaux. D’un début de saison dernier prometteur sous les ordres de Laurent Blanc, à ces premiers mois tristes et ternes sous l’ère Tigana : les girondins n’ont pas retrouvé le goût des victoires, ni celle du jeu qui les avait rendus si séduisants il y a deux ans.

Eliminés en Coupe de la Ligue contre Saint-Etienne, 9ème du classement après notamment une défaite contre le promu Brest, les Girondins n’impressionnent pas vraiment en ce début de saison. Il y eut bien une victoire au parc de Princes, en trompe-l’oeil, tenant plus du hold-up que du match-référence. A part ça, dans le jeu, c’est la misère. Les départs ont troublé, les arrivées n’ont pas encore rapporté.

Les départs

Chamakh, Blanc, Gourcuff. 3 départs, non des moindres, et pas dans des conditions idéales. Chamakh d’abord : l’attaquant, sollicité par Arsenal à l’inter-saison 2009-2010, n’a pu rejoindre le club londonien, les dirigeants bordelais ne parvenant pas à trouver d’accord. 6 mois plus tard, le joueur rejoint Arsenal en fin de contrat et Bordeaux s’asseoit sur quelques millions d’euros. Blanc ensuite. Le coach, courtisé par la FFF a fait durer le suspense sur son « prochain-futur-départ-ou-pas » pour rejoindre les Bleus. Résultat : la FFF annonce que Blanc sera le nouveau sélectionneur de l’équipe de France avant la Coupe du Monde… et avant la fin de la saison bordelaise. Dans le vestiaire girondin, ça ne devait pas être simple tous les jours. Puis Gourcuff s’en est allé vers Lyon. Une fin de saison moyenne à Bordeaux, pour ne pas dire décevante, et un début de saison poussif plus tard, Yoann est parti en quelques jours de Gironde, après avoir prévenu son président et son coach dans un bureau la veille d’un match.

Les arrivées

Tigana avait prévenu qu’il héritait de vestiges, qu’il lui faudrait du temps pour reconstruire, il n’a pas menti. Difficile de voir le bout du tunnel dans le jeu, même un début d’optimisme est difficile à dégager. La défense en chantier – la blessure de Planus n’a rien arrangé – le milieu poussif – à part quelques éclairs de Plasil – l’attaque qui n’a plus la vigueur d’antan – même si Modeste, recruté cet été, a fait un bon début de saison. Bordeaux pêche dans le jeu, dans les automatismes et dans l’esprit peut-être. Il semble parfois manquer de motivation et de volonté chez les joueurs de Tigana. Pour peu que le cadre Diarra pète son câble contre un arbitre, récupère un rouge et soit suspendu. Ben Khalfallah n’a pas encore pris ses marques et le jeune défenseur serbe, Savic, recruté cet été a déçu. Contre Monaco, dimanche, il faudra que les gars de Gironde retrouvent des couleurs.

Un week-end en Ligue 1

Derby bouillant, Marseille et Paris de retour en haut du classement, Bordeaux et Auxerre ne décollent pas. Ce qu’il faut retenir de la 7ème journée de Ligue 1.

17 ans qu’à Saint-Etienne on attendait ça. C’est fait : un Payet en état de grâce depuis le début de la saison et une équipe stéphanoise qui malgré l’outrageuse domination lyonnaise ont eu raison de leurs meilleurs ennemis. C’est cher payé pour l’OL sur l’ensemble de la rencontre, mais le résultat est là. Premiers avec 16 points, les Verts laissent Lyon dans la zone de relégation, avec 5 points en 7 matchs.
Autre fait marquant de la soirée, Jean-Michel Aulas s’est adressé à l’arbitre dans les couloirs, pour se plaindre de sa décision qui amène le but de Payet. Comme d’habitude. Puis il est parti himself, parler à des supporters lyonnais qui refusaient de quitter le stade, scandant « Puel démission ». Un taquet à Sainté – « Nous allons jouer la Ligue des Champions mercredi tandis qu’ils ne la jouent qu’à la Playstation! (…) Ils nous ont montré comment gagner un match sans occasion. » – et l’assurance d’avoir entendu les critiques à l’égard de Claude Puel. Un président dynamique, pour le moins, mais classe, ce n’est pas sûr. L’OL, en plein réflexion.

En début de soirée, Rennes s’empare de la 2ème place, après une victoire à Nice. Ce pourrait bien être l’année des bretons dont on attend beaucoup à chaque début de saison. Cette fois, pour de bon malgré les mises en garde du coach corse.
Auxerre et le « diable » d’Oliech ne peuvent faire mieux qu’un match nul face à un Nancy, rageur. Le Real Madrid sera à l’Abbé-Deschamps mercredi. Pas simple pour les bourguignons qui n’ont pas encore gagné cette saison.
Marseille s’impose au Vélodrome contre Sochaux : but chanceux de Taiwo, but classe de Lucho sur une belle déviation de Rémy. Gignac ne trouve pas le cadre, mais montre de plus belles choses. Même chose pour Ayew. Prometteur.
Bordeaux fait match nul contre Caen. Les hommes de Jean Tigana n’y sont pas encore. Caen en revanche pointe à la 4ème place, devant le PSG et Marseille, l’air de rien…
Arles-Avignon s’en prend 3 par Montpellier et n’en marque qu’1. Pour autant, les derniers du championnat ont montré des choses. Pour une fois.
Toulouse et Lille se neutralisent dans un Stadium loin d’être comble. But de Devaux et Gervinho. Le LOSC n’a toujours pas perdu cette saison.
A noter : la banderole à la mémoire de Brice Taton, décédé il y a un an à Belgrade, tué par des hooligans à Belgrade lors d’un déplacement du TFC.
Brest s’impose face à Valenciennes, grâce à Nolan Roux. Le promu breton loin d’être ridicule en ce début de saison occupe désormais la 7è place avec 11 points.
Le PSG remonte à la 5ème place après sa victoire contre Lens, 2-0. les sang et or, assez pauvres techniquement ont cependant eu plusieurs occasions de revenir au score sans réussite. Les parisiens ont été présents, défensivement avec Sakho et Tiéné solides et offensivement avec un Nenê très bon. Le PSG lui doit beaucoup en ce début de championnat. Lens s’enfonce, déjà en crise ?

Le mercato timide des clubs français

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, le marché des transferts est resté bien calme, très calme. Les grosses écuries du championnat sont discrètes et n’ont pas annoncé de gros coups. Une inter-saison bien sage, qui pourrait s’avérer payante.

LES JEUNES LYONS

L’Olympique Lyonnais fait le choix de la jeunesse. Jimmy Briand est la seule recrue des joueurs de Claude Puel pour moins de 10 millions. Rien d’autre pour le moment. L’ OL, demi-finaliste de la Ligue des champions est dans l’attente et a laissé la place aux jeunes joueurs formés par le club lors des matchs amicaux, dont certains Champions d’Europe des moins de 19 ans. Les résultats de la nouvelle génération sont prometteurs. L’absence de recrutement pourrait être un signe en leur faveur.

L’OM, DISCRETE

Le champion de France fait preuve de patience et de discrétion. Un seul joueur est arrivé du côté de la Canebière et il n’est pas encore une star. César Azpilicueta, défenseur latéral de 21 ans, est une trouvaille de Deschamps et du staff olympien, considérée comme un futur grand, pour 7 millions d’euros. Il remplace Bonnart, parti. Voilà. Rien n’est encore fait pour un attaquant de grande classe censé renforcer l’équipe pour passer le premier tour de la Ligue des Champions.

LILLE MISE SUR LA DUREE

Une seule recrue à Lille : Moussa Sow en fin de contrat à Rennes a rejoint la séduisante équipe du LOSC. Rien d’autre et aucune autre arrivée n’est programmée. Le président Michel Seydoux a annoncé que le Mercato était clos : plus d’arrivées et pas de départs. Gervinho et Rami devraient rester pour jouer l’Europe League l’an prochain, malgré les yeux doux de quelques grands clubs. A Lille, on mise sur la durée, et compte-tenu du jeu produit l’an dernier, la stabilité de l’effectif pourrait être la clé de la réussite.

MONTPELLIER MALIN

A Montpellier aussi le recrutement est terminé, des mots même du président Nicollin. Les jeunes du centre de formation devraient venir renforcer l’effectif et la seule recrue du Mercato a déjà frappé : Olivier Giroud, meilleur buteur et joueur de Ligue 2 l’an dernier, a rejoint l’équipe surprise de Ligue 1, et a déjà frappé contre les Hongrois de Györ, au troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Giroud, meilleur buteur de ligue 1, on parie ?

LE CALME BORDELAIS

Les Girondins recrutent un défenseur serbe de 20 ans, Vujadin Savic : prime à la jeunesse. Il semble que sa marge de progression soit importante. Un vent de fraîcheur souffle sur la défense bordelaise, d’autant que Planus est blessé jusqu’à la fin du mois d’août. En attaque, Chamakh est parti à Arsenal. Cavenaghi prend sa place. Les joueurs formés au club devraient faire leur première arme. RAS.

NENE ET LE PSG

C’est la seule recrue jusqu’ici et certainement la seule du Mercato pour le club de la capitale, mais non des moindres. Le milieu de terrain offensif brésilien Nenê a réussi ses matchs amicaux et fera beaucoup de bien au milieu de terrain parisien. Bodmer en manque de temps de jeu a rejoint le PSG, histoire de retrouver une seconde jeunesse. Les finances du club ne permettront pas de faire d’autres emplettes, en tout cas pas avant d’avoir dégraissé l’effectif. Départs à prévoir.

AUXERRE L’EUROPEEN

Anthony Le Tallec, ancien jeune prometteur du football français, a posé ses valises en Bourgogne. Jean Fernandez n’a pas dit son dernier mot : l’entraîneur auxerrois souhaite enrôler le lillois Obraniak. Mais les négociations âpres avec le LOSC n’ont pas encore permis de faire signer le milieu de terrain offensif. Pour le moment donc, Auxerre n’a presque pas changé une équipe qui gagne. A suivre.