Archives par mot-clé : Ligue des Champions

Droits TV / Ligue des Champions : beIN Sports et Canal + en patron

Après l’attribution des droits TV de la Ligue 1 et 2 pour la période 2016-2020, Canal + et beIN se sont positionnées concernant la répartition des droits de diffusion de l’UEFA pour 2015-2018 : les deux chaînes ennemies en ressortiraient vainqueurs.

BeIN_1_et_BeIN_2

L’UEFA n’a encore fait aucune annonce officielle. Pourtant Canal + diffuse un spot à ses abonnés, se félicitant de l’offre footballistique qu’elle continuera à proposer dans les prochaines années : après avoir obtenu les deux plus gros lots de la LFP pour la diffusion de  la Ligue 1, la chaine cryptée a annoncé avoir décroché également un lot de premier importance concernant la diffusion de la Ligue des Champions. Elle diffusera à chaque journée européenne un match en direct de premier choix.

Mais la bataille continue avec la chaîne qatari beIN Sports et semble avoir tourné à  l’avantage de cette dernière : le principal concurrent de Canal + a annoncé de son côté avoir décroché le lot premium de l’UEFA. BeIN diffuserait l’intégralité de la compétition : 129 rencontres en direct et 16 en différé (celles diffusées par la chaîne française).

Concernant la diffusion des matchs des deux clubs français en course en LDC, la décision du diffuseur sera fonction du jour de match : mardi pour beIN, mercredi pour Canal +. S’il ne reste qu’un seul club français en lice, la chaîne qatari aura la priorité dans le choix. Si Canal + s’est imposée en Championnat, en Europe, beIN sort cette fois vainqueur dans la guerre tenace autour de la répartition des droits TV sportifs.

Ligue des Champions : Chelsea, Real Madrid, Atlético Madrid et Bayern Munich en demi-finales

Alors que le Real Madrid et le Bayern Munich étaient attendus, Chelsea et l’Atlético Madrid créent une petite surprise en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Au-delà de belles performances collectives, c’est surtout la victoire de 4 entraîneurs de grande classe.

Chelsea : la patte « Mourinho »

Le PSG avait l’avantage grâce à sa victoire 3-1 au match aller. Mais c’était mal connaître Mourinho que d’enterrer Chelsea rapidement : « le special one » a éliminé, presque à lui seul, l’équipe parisienne.
La veille du match, l’entraîneur portugais aurait – selon les déclarations de Samuel Eto’o, l’attaquant de l’équipe londonienne – mis les joueurs dans des situations précises sur le terrain en fonction des scénarios possibles de match : si l’équipe est menée 1-0, 2-0, si l’équipe mène, etc… Chelsea a terminé le match avec trois attaquants en menant 1-0 . Demba Ba inscrit à la 88ème minute le but qui qualifie les Blues. Mourinho n’a jamais perdu de quarts de finale de LDC. Quand même.

Real Madrid : Ancelotti tranquillement

Le Borussia Dortmund a gagné le match retour 2-0 face au Real Madrid, mais cela n’a pas suffit. Les joueurs de Carlo Ancelotti se qualifient tranquillement pour les demi-finales de LDC. L’objectif du Real n’est pas d’être finaliste : il s’agit de remporter la plus prestigieuse compétition européenne, qui lui échappe depuis 2002. La Maison Blanche poursuit son petit bonhomme de chemin en Ligue des Champions, sans avoir été véritablement inquiétée par une équipe de Dortmund décimée par les blessures et loin de son niveau de la saison précédente. Les choses sérieuses commencent véritablement pour des joueurs madrilènes en pleine forme : Bale, Ronaldo, Benzema sont intraitables en attaque. C’est le moment pour l’entraîneur italien de faire parler toute son expérience, lui qui a remporté la Ligue des Champions en 2003 et 2007 avec le Milan AC. Le meilleur est à venir.

Atlético Madrid : la surprise de Diego Simeone

Peu nombreux étaient ceux à donner l’Atlético Madrid favori face au FC Barcelone. Pourtant, l’autre équipe de Madrid a sorti le Barça de Messi, Xavi, Inesta et Neymar en quart de Ligue des Champions. Ce que fait l’Atlético de Diego Simeone, l’entraîneur argentin, cette année est remarquable : en tête de Liga avec un point d’avance sur le Real Madrid, il n’a pas perdu contre Barcelone cette saison et s’offre le luxe de se qualifier pour les demi-finales de Ligue des Champions, une première pour le club espagnol depuis 40 ans. Une mise en place et une rigueur tactique, des joueurs techniques et physiques, le mental à la hauteur : l’air de rien, l’équipe espagnole de l’année pourrait bien être l’Atlético Madrid.

Bayern Munich : Guardiola au rendez-vous

Le FC Barcelone n’est plus : Guardiola, lui est au rendez-vous en demi-finale avec le Bayern Munich. Déjà sacré champion d’Allemagne, l’équipe bavaroise incarne la force tranquille : sans briller lors du match aller contre Manchester United (1-1), les joueurs de Guardiola se sont réveillés après le but – à-la-Roberto-Carlos – de Patrice Evra : 3 pions inscrits en 17 minutes, histoire de rappeler qui est le patron. Difficile d’imaginer une équipe en Europe capable de battre le Bayern Munich, même si les performances sont en demi-teinte depuis quelques semaines. La machine à gagner sera tout de même difficile à faire dérayer.

Ligue des Champions : des quarts de finale prometteurs

Peu de réelles surprises en Ligue des Champions : les gros sont au rendez-vous pour les quarts de finale. En attendant le tirage au sort vendredi 21 mars, zoom sur les qualifiés : les favoris, les outsiders et les autres.

Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc
Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc

Les favoris

Bayern Munich
Le champion en titre désormais entraîné par Pepe Guardiola est incontestablement le favori de la compétition. Il pourrait être sacré Champion d’Allemagne le week-end prochain : quoi de mieux alors pour se consacrer à la Ligue des Champions? L’équipe bavaroise n’a jamais douté depuis le début de la saison. Malgré les blessures de certains joueurs-cadres, l’effectif munichois semble intouchable. Comme la saison passée, il s’est débarrassé en huitièmes des anglais d’Arsenal, sans être inquiété, malgré un match nul à Munich lors du retour. La – grosse – force tranquille.

FC Barcelone
On les dit moins bien, pas en forme, prenables. Certes, en Liga, les barcelonais ne sont que 3ème à 4 longueurs du premier, le Real Madrid. Mais sur la scène européenne, l’expérience parle : ils se sont défaits sans problème de Manchester City, 4ème de Premier League. Et le contenu des matchs européens laisse peu de doute quant aux ressources d’un effectif barcelonais capable de grandes et belles choses, même dans une période de creux. Comme si Messi et ses coéquipiers avaient décidé de sauver la saison avec une Ligue des Champions. Une consolation de belle facture.

Real Madrid
Comme toujours, le Real Madrid est là et ce n’est pas une surprise. Comme toujours, il est favori au titre de la Ligue des Champions. Entraîné cette saison par le coach italien Carlo Ancelotti, il est premier de la Liga, devançant le FC Barcelone de 4 points. De quoi engranger la confiance nécessaire pour les joutes européennes. Il s’est défait très facilement de son adversaire – les allemands de Schalke – en huitièmes de finale, mais l’opposition sera probablement tout autre en quarts de finale. Aux stars madrilènes de rester mobilisées pour la suite. Cette année pourrait être la bonne pour le club le plus titré de l’histoire.

Les outsiders

Atlético Madrid
Deuxième de Liga devant le FC Barcelone, l’Atlético Madrid est une équipe sérieuse. L’autre équipe de la capitale espagnole est clairement dans la position de l’outsider : elle sort en huitièmes de finale le Milan AC, certes en crise, sur un score sans appel – 5-1 sur l’ensemble des deux matchs. Entraînée par Diego Simeone, cette équipe-surprise n’a aucun complexe et propose un football séduisant. Et si l’Atlético Madrid était le « Borussia Dortmund » de ce cru 2013-2014 ?

Chelsea
L’air de pas y toucher, Chelsea se hisse tranquillement en quarts de finale, éliminant le Galatasaray de l’idole des Blues Drogba. En tête de Premier League, Chelsea monte en puissance depuis le début de la saison et l’arrivée de Mourinho sur le banc. Doucement, elle prend conscience de ses qualités – offensives et défensives. Face aux favoris pourtant, l’équipe du Special One ne semble pas capable de faire le poids. Sur le papier en tout cas. Psychologiquement en revanche, en position d’outsider, il faudra compter sur le vainqueur de la League Europa l’an passé, galvanisé par un Mourinho capable de grandes choses sur le plan mental et tactique. A ne pas négliger.

Manchester United
Saison cauchemardesque en Premier League : Manchester United ne pointe qu’à la 7ème place, enchaînant de piètres performances et restant sur une humiliation le week-end dernier, après la défaite à domicile 3-0 contre l’ennemi juré de Liverpool. Pour autant, les joueurs de David Moyes se sont qualifiés pour la suite de la compétition grâce à une victoire 3-0 lors du match-retour face à l’Olympiakos, après avoir été battus 2-0 à l’aller. Une remontada que Man’U doit à Robin Van Persie qui inscrit les trois buts qualificatifs. L’exploit d’un joueur, le héros d’un soir, qui ne devrait pas faire oublier les difficultés de cette équipe, gagnée par le manque de confiance et la peur au ventre. Devant un adversaire d’un autre calibre, difficile de les imaginer vainqueur. Et pourtant, attention à ne pas balayer trop vite le talent des individualités manchuniennes et la grande expérience européenne. And if…

Pas favoris, mais pas loin

Dortmund
Le Borussia Dortmund, finaliste l’an passé, ne se présente pas avec la même forme que la saison dernière. Les joueurs de Jürgen Klopp se qualifient pour les quarts de finale en éliminant le Zénith de Saint-Pétersbourg, après être sortis de justesse des phases de poule de Ligue des Champions. Pour la troisième année de suite, ils sont en quarts de finale. Pour autant, le collectif semble moins fort, compte-tenu des blessures qui déciment l’effectif. Face aux favoris et outsiders, Dortmund semble légèrement en retrait.

PSG
Certes, le PSG n’a pas une grande expérience sur la scène européenne. Pourtant, nombreux sont les observateurs à voir l’équipe française aller loin en Ligue des Champions cette année. Les individualités de talents, capables de gagner un match à elles seules, le collectif qui tourne de mieux en mieux, la rigueur tactique proposée : le PSG a bel et bien les cartes en mains pour continuer son parcours en Ligue des Champions et pourquoi pas s’imposer face à un favori. (De quoi faire remonter la France au classement de l’indice UEFA…)

Ligue des Champions : des huitièmes sans suspens

Des matchs retour de huitièmes de Ligue des Champions se jouent ce soir et demain. Tour d’horizon des 4 rencontres de la semaine, presque sans suspens.

ligue_des_champions_004

PSG-Bayer Leverkusen

Le PSG s’est imposé 4-0 en Allemagne. Difficile d’imaginer que le Bayer Leverkusen vienne s’imposer au Parc des Princes, avec 4 buts minimum d’écart. Les allemands sont en méforme, alors que les parisiens s’envolent vers le titre de Ligue 1 tranquillement. Si Laurent Blanc aligne l’équipe-type, le PSG peut faire plaisir à son public et préparer tranquillement son quart de finale, qui sera certainement d’un autre niveau.

FC Barcelone-Manchester City

Les catalans ont remporté le match aller 2-0 sur la pelouse de Manchester City. Même si le Barça a été battu ce week-end en Liga par le dernier du Championnat, il n’en reste pas moins une équipe expérimentée sur la scène européenne. Avec deux buts d’avance et des joueurs capables de faire seuls la différence (Messi et Neymar en tête), il faudrait un très grand Manchester City en face pour réussir à remonter le retard et éliminer Barcelone.

Bayern Munich-Arsenal

Si à l’aller, Arsenal pouvait nourrir quelques espoirs, pour ce match retour, le club anglais ne peut espérer qu’un miracle : l’actuel meilleur club du monde, en pleine bourre, indiscutablement premier en Bundesliga, ne lâchera rien. Seul un Arsenal au top pourrait faire dérailler la machine allemande. Même si les anglais restent sur une victoire 4-1 contre Everton en Cup, il existe trop d’incertitudes autour de joueurs-cadres de l’effectif anglais. Et toujours cette fragilité psychologique…

Atletico Madrid-Milan AC

Actuel 10ème de Série A, le Milan AC s’est fait surprendre lors du match aller à domicile : 1-0 pour les espagnols de l’Atlético Madrid. C’est le choc le plus incertain de ces huitièmes, celui qui laisse encore une place au suspens. L’équipe de Clarence Seedorf a des raisons d’y croire, malgré ses mauvais résultats en Championnat. L’Europe pourrait être un moyen pour le Milan AC de sauver une saison moyenne en atteignant les quarts de finale.

Ligue des Champions : les chocs du jour

Arsenal-Bayern Munich et Milan AC-Atlético Madrid : deux nouvelles rencontres prometteuses pour ces huitièmes de finale de Ligue des Champions. Après les victoires du PSG et du Barça contre Leverkusen et Manchester City, c’est l’occasion pour les favoris de se mettre dans de bonnes conditions pour les quarts.

Le PSG et le FC Barcelone ont clairement pris une option pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en allant s’imposer mardi soir à l’extérieur pour leur match aller. Le PSG étrille Leverkusen 4-0 en Allemagne et Barcelone s’impose 2-0 à Manchester City. En prenant une option pour la suite de la compétition, les deux équipes se facilitent le travail pour les matchs retour.

L'écusson du Bayern Munich. Photo : William Brawley.flickr.cc
L’écusson du Bayern Munich. Photo : William Brawley.flickr.cc

Ce mercredi 19 février, Arsenal reçoit le Bayern Munich. Une rencontre à l’allure d’une finale et surtout une revanche pour les hommes de Wenger : l’an passé, les Gunners ont été sortis de la compétition au même stade par les Bavarois sur un score cumulé de 3-3 à cause d’un but marqué à l’extérieur. Aujourd’hui 2ème de Premier League à un point du leader Chelsea, Arsenal ne se présente pas avec le même état d’esprit et après sa revanche contre Liverpool, l’équipe est dans de bonnes dispositions. Premier de la Bundesliga, le Bayern Munich entraîné par Pepe Guardiola, fait figure de grand favori de la Ligue des Champions cette année encore.

Bien malin celui qui pourra prédire le vainqueur de l’autre huitième de finale de Ligue des Champions de la soirée : le Milan AC, en reconstruction après un début de saison catastrophique et un changement d’entraîneur, reçoit l’étonnant Atlético Madrid, 3ème de Liga avec le même nombre de points que le FC Barcelone et le Real Madrid. La formation espagnole entraînée par Diego Simeone pourrait créer la surprise à Milan, face à un effectif seulement 9ème de Série A. Le Milan AC a abandonné tout espoir de retour sur les leaders, mais a retrouvé de l’allant depuis l’arrivée de Clarence Seedorf sur le banc. Les Milanais pourraient déjouer le piège tendu par les Espagnols en retrouvant un collectif soudé.