Archives par mot-clé : Lille

Ligue 1 : un duel Lille / Saint-Etienne pour la troisième place

Si les deux premières places sur le podium semblent promises au PSG et à l’AS Monaco, la troisième place se dispute encore entre Lille et Saint-Etienne. Avec un léger avantage pour le club nordiste. Explications.

Supporters lillois. Photo : Julien Haler.flickr.cc
Supporters lillois. Photo : Julien Haler.flickr.cc

Florent Balmont, le milieu lillois, a remis les pendules à l’heure après la victoire du Losc contre Montpellier 2-0 lors de la dernière journée de Ligue 1 : «Depuis quelques semaines, j’entends que Lille est en train de dégringoler. Certains, sur les plateaux télé, font la fine bouche. C’est embêtant quand ce sont d’anciens joueurs. Et je ne parle pas des consultants qui n’ont jamais évolué au haut niveau». Histoire de rappeler qu’il ne faut pas enterrer une équipe Championne de France en 2011 et qui travaille sérieusement depuis.

Le LOSC reste une valeur sûre et une équipe sérieuse

Sous les ordres de René Girard depuis le début de la saison, le LOSC n’a pourtant pas toujours convaincu dans le jeu en misant beaucoup sur la rigueur défensive… mais à juste titre puisque Lille est la première défense de Ligue 1, à égalité avec le PSG. Seulement 18 buts encaissés. Les nordistes ont été critiqués pour leur difficulté à marquer des buts : maladroit parfois et pas assez agressif, le LOSC n’a inscrit que 33 buts depuis le début de la saison, malgré des attaquants de qualité. Lille laisse une impression moyenne, qui n’est pourtant pas justifiée au vu de ses résultats et de son classement. Le LOSC reste une valeur sûre et une équipe sérieuse.

4 points d’avance pour Lille sur son concurrent direct stéphanois

Les joueurs de René Girard sont à la 3ème place, avec 52 points : 4 de plus que le concurrent direct stéphanois. Les joueurs de Saint-Etienne sont capables du meilleur – une victoire sans appel contre le Monaco de Ranieri, 2ème de Ligue 1 – et du pire – une défaite sans appel contre des lorientais bloqués au milieu du tableau. Les joueurs de Christophe Galtier peuvent pratiquer un beau jeu, tourné vers l’avant et gêner des équipes comme le PSG ou Monaco.

Les Verts manquent cruellement de régularité

Mais Saint-Etienne est également capable de perdre des points bêtement et de passer complètement à côté d’une rencontre. Erreurs d’inattention ou faiblesses techniques : les Verts manquent cruellement de régularité. Et c’est là que se jouera la troisième place : pour passer devant Lille, Saint-Etienne devra remporter deux matchs de plus que le LOSC sur la fin de la saison. Or le calendrier qui attend les stéphanois est des plus compliqués : déplacements à Paris dimanche soir, puis à Lyon ; réceptions de Nice, Montpellier. Lille semble mieux placé pour prendre la dernière place disponible sur le podium, sauf si Saint-Etienne réalise une fin de saison parfaite.

Bonus track : les résumés des match Saint-Etienne et Lille de cette saison.

 

Le week-end de Ligue 1

Le week-end de Ligue 1

Un PSG ultra-dominateur en Ligue 1, un bien triste Nantes-Monaco, le renouveau marseillais et Lille qui confirme sur le podium : tour d’horizon de la quatorzième journée du championnat de France.

  1. Vendredi soir, Marseille retrouve des couleurs en s’imposant à Ajaccio, malgré l’absence d’André Ayew blessé. Le trio offensif de l’OM claque : Thauvin, Payet et Gignac. 2 victoires en 2 matchs. Le renouveau marseillais est peut-être en marche. Un bijou de Gignac…
  2. …et une tape appuyée à Elie Baup, pour fêter ça.
  3. Une journée marquée par des heurts entre supporters stéphanois et niçois. 200 sièges arrachés par les stéphanois dans la tribune des visiteurs, 9 blessés, des jets de pierre contre des cars. Les présidents des clubs de Nice et de Saint-Etienne se sont répondus par médias interposés. 0-1 pour l’ASSE, but d’Erding.
  4. Nice-Saint-Etienne: les politiques dénoncent les incidents avant le match – 25/11
  5. Le PSG confirme en tête du championnat grâce à sa victoire 3-0 à Reims. Un match complet et une impression d’ultra-domination.
  6. Reims-Paris : Joie et réactions
  7. 4 matchs nuls se sont achevés sur le même score, 1-0 : Montpellier-Guingamp, Sochaux-Bastia, Rennes-Bordeaux et Lyon-Valenciennes. L’OL ne décolle toujours pas.
  8. C’est dommage on avait la possibilité d’enchaîner 3 victoires de suite pour se stabiliser vers le haut,on a limité les dégâts #OLVA #Garde
  9. Lille a attendu la fin de match contre Toulouse pour marquer le seul but de la rencontre. Deuxième derrière le PSG, l’équipe de René Girard est sur une bonne dynamique.
  10. Avec un immense Enyeama dedans.
  11. Et un triste Nantes-Monaco pour clore la journée. Une affiche pourtant historique.
  12. Le 9 novembre 1984, Canal+ diffusait son premier match de Division 1 : Nantes/Monaco. 29 ans après l’affiche est de retour ce soir ! #FCNASM

Did you find this story interesting? Be the first to
or comment.

Liked!

Ligue 1 : quels clubs sur le podium?

Il reste 7 matchs à jouer avant la fin du championnat de Ligue 1. Il est possible d’affirmer d’ores et déjà que le PSG sera sur le podium grâce à ses 7 points d’avance sur le deuxième. Quels clubs alors compléteront le trio de tête ? Zoom sur les candidats les plus sérieux pour décrocher une place dans les trois premiers à la fin de la saison.

championnat-de-france-ligue-1_48418339_1

Lille retrouve son jeu
Le Losc reste sur une excellente dynamique : 7 victoire en 8 journées – malgré une défaite contre Brest. 5-0 contre Lorient hier soir, où la preuve que le hommes de Rudi Garcia ont retrouvé un jeu efficace. L’objectif affiché de Lille est d’accrocher une qualification à une coupe d’Europe. 4ème à un point de Lyon et Saint-Etienne, le champion de France 2011 reçoit l’OM lors de la prochaine journée, un adversaire direct dans la lutte pour une place en coupe d’Europe.

Marseille, outsider
L’OM est une surprise qui a duré toute la saison : un banc restreint, voire inexistant, quelques blessures et de la fatigue. Pourtant les joueurs marseillais sont toujours présents et sans briller, pointent à la 2ème place du championnat derrière le PSG. Le club dirigé par Vincent Labrune a du baisser drastiquement ses dépenses et sa masse salariale. Alors malgré des prestations médiocres, leur place sur le podium étonne encore. Le retour en forme de Gignac, les prestations de Valbuena et surtout la force mentale dont les olympiens auront fait preuve tout au long de la saison pourraient bien leur permettre de terminer dans les trois premiers.

Lyon perd les pédales
Un bon début de saison, certes, mais depuis janvier, l’OL perd les pédales… et des matchs « faciles », ainsi que ses nerfs, à l’image de son défenseur Bisevac exclu après avoir offert un pénalty à l’adversaire. Les joueurs de Rémi Garde restent sur 3 défaites consécutives : à Bastia (4-1), contre Sochaux à domicile et à Reims. Une attaque muette, une défense catastrophique et une situation économique qu’il a fallu assainir : il reste tout de même l’espoir d’accrocher une coupe d’Europe en comptant sur l’expérience de certaines joueurs et des dirigeants.

Saint-Etienne, la surprise
C’est la révélation de la Ligue 1 : les stéphanois réalisent une excellente saison en championnat et en coupes. Un jeu flamboyant, une force mentale insufflée par le coach Christophe Galtier : les résultats sont là. L’ASSE, qui peut se targuer d’avoir remportée de belles victoires de belles manières, restait sur trois matchs nuls moyens. En remportant son match contre Evian 1-0 ce week-end, les Verts se relancent en Ligue 1 et se mettent dans de bonne disposition pour aborder la finale de la coupe de la Ligue. Deux mois à tirer pour ramener l’Europe au chaudron : ça se tente.

Le mercato timide des clubs français

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, le marché des transferts est resté bien calme, très calme. Les grosses écuries du championnat sont discrètes et n’ont pas annoncé de gros coups. Une inter-saison bien sage, qui pourrait s’avérer payante.

LES JEUNES LYONS

L’Olympique Lyonnais fait le choix de la jeunesse. Jimmy Briand est la seule recrue des joueurs de Claude Puel pour moins de 10 millions. Rien d’autre pour le moment. L’ OL, demi-finaliste de la Ligue des champions est dans l’attente et a laissé la place aux jeunes joueurs formés par le club lors des matchs amicaux, dont certains Champions d’Europe des moins de 19 ans. Les résultats de la nouvelle génération sont prometteurs. L’absence de recrutement pourrait être un signe en leur faveur.

L’OM, DISCRETE

Le champion de France fait preuve de patience et de discrétion. Un seul joueur est arrivé du côté de la Canebière et il n’est pas encore une star. César Azpilicueta, défenseur latéral de 21 ans, est une trouvaille de Deschamps et du staff olympien, considérée comme un futur grand, pour 7 millions d’euros. Il remplace Bonnart, parti. Voilà. Rien n’est encore fait pour un attaquant de grande classe censé renforcer l’équipe pour passer le premier tour de la Ligue des Champions.

LILLE MISE SUR LA DUREE

Une seule recrue à Lille : Moussa Sow en fin de contrat à Rennes a rejoint la séduisante équipe du LOSC. Rien d’autre et aucune autre arrivée n’est programmée. Le président Michel Seydoux a annoncé que le Mercato était clos : plus d’arrivées et pas de départs. Gervinho et Rami devraient rester pour jouer l’Europe League l’an prochain, malgré les yeux doux de quelques grands clubs. A Lille, on mise sur la durée, et compte-tenu du jeu produit l’an dernier, la stabilité de l’effectif pourrait être la clé de la réussite.

MONTPELLIER MALIN

A Montpellier aussi le recrutement est terminé, des mots même du président Nicollin. Les jeunes du centre de formation devraient venir renforcer l’effectif et la seule recrue du Mercato a déjà frappé : Olivier Giroud, meilleur buteur et joueur de Ligue 2 l’an dernier, a rejoint l’équipe surprise de Ligue 1, et a déjà frappé contre les Hongrois de Györ, au troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Giroud, meilleur buteur de ligue 1, on parie ?

LE CALME BORDELAIS

Les Girondins recrutent un défenseur serbe de 20 ans, Vujadin Savic : prime à la jeunesse. Il semble que sa marge de progression soit importante. Un vent de fraîcheur souffle sur la défense bordelaise, d’autant que Planus est blessé jusqu’à la fin du mois d’août. En attaque, Chamakh est parti à Arsenal. Cavenaghi prend sa place. Les joueurs formés au club devraient faire leur première arme. RAS.

NENE ET LE PSG

C’est la seule recrue jusqu’ici et certainement la seule du Mercato pour le club de la capitale, mais non des moindres. Le milieu de terrain offensif brésilien Nenê a réussi ses matchs amicaux et fera beaucoup de bien au milieu de terrain parisien. Bodmer en manque de temps de jeu a rejoint le PSG, histoire de retrouver une seconde jeunesse. Les finances du club ne permettront pas de faire d’autres emplettes, en tout cas pas avant d’avoir dégraissé l’effectif. Départs à prévoir.

AUXERRE L’EUROPEEN

Anthony Le Tallec, ancien jeune prometteur du football français, a posé ses valises en Bourgogne. Jean Fernandez n’a pas dit son dernier mot : l’entraîneur auxerrois souhaite enrôler le lillois Obraniak. Mais les négociations âpres avec le LOSC n’ont pas encore permis de faire signer le milieu de terrain offensif. Pour le moment donc, Auxerre n’a presque pas changé une équipe qui gagne. A suivre.