Archives par mot-clé : Monaco

Ligue 1 : Monaco s’intéresse à Lloris

L’AS Monaco, actuellement deuxième de Ligue 1 aurait des vues sur Lloris, l’international français actuel portier de Tottenham. Un retour dans le championnat français après un passage en Premier League : où comment la Ligue 1 deviendrait-elle sérieusement attractive.

Hugo Lloris pendant l'Euro 2012 lors du match contre l'Espagne. Photo : Дмитрий Неймырок - Sim082.wikimedia.cc
Hugo Lloris pendant l’Euro 2012 lors du match contre l’Espagne. Photo : Дмитрий Неймырок – Sim082.wikimedia.cc

France Football l’annonce dans son édition de ce mardi 25 février : Monaco souhaite recruter un gardien de but de niveau international pour évoluer la saison prochaine en Ligue des Champions et penserait à Hugo Lloris. Plusieurs pistes ont déjà été évoquées puis abandonnées parmi lesquelles Victor Valdès (Barcelone) ou Steve Mandanda (Olympique de Marseille).

Le gardien de Tottenham serait donc sur les tablettes des dirigeants monégasques si l’ASM se qualifie pour la Ligue des Champions ce qui semble plus que probable. Arrivé en Premier League en 2012 après avoir passé 4 saisons à Lyon, Lloris a connu des débuts difficiles avec les Spurs. En concurrence directe avec Brad Friedel, il a dû se battre pour gagner une place de titulaire face à la légende américaine. Finalement acquise, elle n’est plus discutée aujourd’hui.

Tottenham termine l’an passé à une honorable 5ème place. Cette saison, les Spurs sont actuellement 5ème mais à 10 points de Chelsea leader et à 7 points du premier qualifié pour la Ligue des Champions. Il semble donc peu probable que le club londonien parvienne à décrocher une place pour la plus prestigieuse des Coupes d’Europe.

Une arrivée à Monaco pourrait donc être envisageable pour des raisons sportives

D’autant que le club, après un changement d’entraîneur, a des difficultés à enchaîner les bonnes performances et essuie des défaites lourdes devant les gros de Premier League. Encore loin de figurer parmi les grands d’Europe, Tottenham n’est plus aussi attractif sportivement qu’il y a quelques saisons, malgré de gros moyens mis dans le recrutement : moins attractif que l’AS Monaco en tout cas.

Un retour de Lloris à l’AS Monaco pourrait donc être envisageable pour des raisons sportives : le défi de jouer la Ligue des Champions, de faire jeu égal en Ligue 1 avec le grand PSG et pourquoi pas de réaliser de bonnes performances sur la place européen. Sur le papier, autant d’ambitions qu’à Tottenham mais une force de persuasion plus grande : Monaco a recruté des cadors européens pour sa première saison en Ligue 1 et cela fonctionne.

Les joueurs de Ranieri sont 2ème derrière le PSG et semblent partis pour au moins rester à cette place et jouer la Ligue des Champions. Des objectifs séduisants, même pour des internationaux évoluant dans des championnats européens plus prestigieux. L’arrivée de Lloris, ou d’un gardien de cette envergure confirmerait la nouvelle attractivité de la Ligue 1 emmenée par les nouveaux riches parisiens et monégasques.

Le week-end de Ligue 1

Le week-end de Ligue 1

Un PSG ultra-dominateur en Ligue 1, un bien triste Nantes-Monaco, le renouveau marseillais et Lille qui confirme sur le podium : tour d’horizon de la quatorzième journée du championnat de France.

  1. Vendredi soir, Marseille retrouve des couleurs en s’imposant à Ajaccio, malgré l’absence d’André Ayew blessé. Le trio offensif de l’OM claque : Thauvin, Payet et Gignac. 2 victoires en 2 matchs. Le renouveau marseillais est peut-être en marche. Un bijou de Gignac…
  2. …et une tape appuyée à Elie Baup, pour fêter ça.
  3. Une journée marquée par des heurts entre supporters stéphanois et niçois. 200 sièges arrachés par les stéphanois dans la tribune des visiteurs, 9 blessés, des jets de pierre contre des cars. Les présidents des clubs de Nice et de Saint-Etienne se sont répondus par médias interposés. 0-1 pour l’ASSE, but d’Erding.
  4. Nice-Saint-Etienne: les politiques dénoncent les incidents avant le match – 25/11
  5. Le PSG confirme en tête du championnat grâce à sa victoire 3-0 à Reims. Un match complet et une impression d’ultra-domination.
  6. Reims-Paris : Joie et réactions
  7. 4 matchs nuls se sont achevés sur le même score, 1-0 : Montpellier-Guingamp, Sochaux-Bastia, Rennes-Bordeaux et Lyon-Valenciennes. L’OL ne décolle toujours pas.
  8. C’est dommage on avait la possibilité d’enchaîner 3 victoires de suite pour se stabiliser vers le haut,on a limité les dégâts #OLVA #Garde
  9. Lille a attendu la fin de match contre Toulouse pour marquer le seul but de la rencontre. Deuxième derrière le PSG, l’équipe de René Girard est sur une bonne dynamique.
  10. Avec un immense Enyeama dedans.
  11. Et un triste Nantes-Monaco pour clore la journée. Une affiche pourtant historique.
  12. Le 9 novembre 1984, Canal+ diffusait son premier match de Division 1 : Nantes/Monaco. 29 ans après l’affiche est de retour ce soir ! #FCNASM

Did you find this story interesting? Be the first to
or comment.

Liked!

Monaco, Nantes et Guingamp en Ligue 1 la saison prochaine

C’est un peu la grande histoire de l’élite française qui sera de retour en Ligue 1 la saison prochaine. Monaco, Nantes et Guingamp, en Ligue 2 depuis quelques années, retrouvent le haut du panier, qu’ils connaissent tous très bien pour y avoir vécu de belles aventures. Retour vers le futur.

 

Le stade Louis II de Monaco. Photo : Jojan.cc
Le stade Louis II de Monaco. Photo : Jojan.cc

ASM, entre France et Europe
Une histoire à faire pâlir d’envie quelques-uns des actuels pensionnaires de Ligue 1. Monaco a vu passer les plus grands joueurs français, dès ses débuts et ce jusqu’à sa dernière saison en Ligue 1. L’équipe du Rocher, c’est 7 titres de Champion de France, 5 de vice-champion et un bilan européen honorable : finaliste de la Ligue des Champions en 2004, demi-finaliste en 1994 et 1998 et des résultats également en C2 et C3. A l’ASM, on a vu passer des champions et des grands noms : Michel Hidalgo, Delio Onnis, Rolland Courbis, Arsène Wenger, Patrick Battiston, Emmanuel Petit, Georges Weah, Thierry Henry, David Trezeguet, Didier Deschamps. Ce retour en Ligue 1, c’est un peu comme si Monaco retrouvait sa place, en fait.

 

Tifo dans le tribunes de Nantes. Photo : manuel.flickr.cc
Tifo dans le tribunes de Nantes. Photo : manuel.flickr.cc

Nantes, le petit Barça
Evoquer « les canaris », c’est se rappeler avec plaisir et nostalgie du « jeu à la nantaise », fait de petites passes rapides et de déplacements malins grâce à des joueurs techniques et vifs. Une sorte de « pré-Barça », porté par José Arribas, Jean-Claude Suaudeau et Reynald Denoueix. Champion de France à 8 reprises et vainqueur 3 fois de la Coupe de France, Nantes a compté dans ses rangs des internationaux français et non des moindres : Henri Michel, Roger Lemerre, Maxime Bossis, José Touré, Didier Deschamps, Christian Karembeu, Patrice Loko, Reynald Pedros, Claude Makélélé. Club traditionnellement formateur, Nantes a toute sa place en Ligue 1. Reste à assurer le maintien pour une première nouvelle saison dans l’élite.

 

 

Supporters de l'En-avant Guingamp dans la ville. Photo : tangi_bertin.flickr.cc
Supporters de l’En-avant Guingamp dans la ville. Photo : tangi_bertin.flickr.cc

En-Avant Guingamp, le petit poucet du foot breton
Ce n’est pas la plus grande équipe de Bretagne, mais elle a du caractère. Guingamp, qui a inspiré l’équipe de Trincamp dans le film Coup de Tête de J.-J. Annaud, a quitté la Ligue 1 il y a 9 saisons, après avoir atteint son meilleur classement en 2003 – 7ème – et après avoir réalisé des performances intéressantes : finaliste en 1997 et vainqueur en 2009 de la Coupe de France et en 1996 de la Coupe Intertoto. Le club, dirigé pendant presque 20 ans par Noël Le Graët, l’actuel président de la Fédération Française de Football, a permis l’éclosion de Stéphane Guivarc’h, Didier Drogba ou Florent Malouda. Entrainée par Jocelyn Gourvennec, désigné meilleur coach de Ligue 2 par l’UNFP, l’équipe bretonne jouera crânement sa chance la saison prochaine.

AS Monaco : en route vers la Ligue 1

L’équipe du Rocher devrait – sauf accident de fin de parcours – retrouver les terrains de Ligue 1 la saison prochaine, après 2 années passées en deuxième division. Sous les ordres de l’entraîneur italien, Claudio Ranieri, les monégasques ont vu leur effectif renforcé depuis une saison tandis que des rumeurs de transferts vont bon train. Et pas des moindres.

Personne n’a oublié ce triste soir de mai 2011 qui a vu la descente de l’AS Monaco en division inférieure après 34 années dans l’élite. La saison 2011-2012 fut décevante : incapable de s’imposer en Ligue 2, Monaco a du laisser partir des joueurs et n’a pas su recruter efficacement. C’est l’arrivée dans le capital du club de l’homme d’affaire russe et résident monégasque Dmitry Rybolovlev qui marque le renouveau : à l’été 2012, il recrute Claudio Ranieri, ancien coach de Chelsea, de la Roma, de la Juventus ou encore de l’Inter Milan. La nouvelle direction élève alors son niveau d’exigence. Sont recrutés Jakob Poulsen, international danois, Emir Bajrami, international suédois, Delvin Ndinga ou encore Sebastien Ribas et un jeune argentin talentueux Lucas Ocampos pour 11 millions d’euros.

Emmanuel Rivière, recrue hivernale a inscrit 3 buts en 10 matches.
Emmanuel Rivière, recrue hivernale a inscrit 3 buts en 10 matches.

Emmené par son solide capitaine, le défenseur allemand, Andreas Wolf, ancien du Werder, les hommes de la Principauté ont réalisé une saison sérieuse, ne laissant que peu d’espoir aux adversaires candidats à la montée et sans véritables accrocs, si ce n’est la défaite 3-0 à Caen. Dès la mi-saison, les ambitions étaient affichées et l’arrivée d’Emmanuel Rivière en est la preuve : les dirigeants commencent un recrutement en vue de préparer l’accession à la Ligue 1. En tête avec 7 points à 5 journées de la fin, le Rocher se positionne dès maintenant sur le marché des transferts et les rumeurs vont bon train.
Jérémy Ménez, Mamoudou Sakho ou encore Lisandro Lopez sont les noms qui ont été évoqués comme possibles transferts pour venir renforcer l’effectif la saison prochaine. Car si l’histoire du club monégasque est importante, la puissance financière l’est également : les investissements de l’homme d’affaire russe dans le club témoignent des ambitions. Avec Ranieri aux commandes, nul doute qu’il sera aisé de convaincre des pointures de venir jouer au Stade Louis II… et les clubs de les laisser partir en échange de gros transferts. Reste à régler le litige concernant l’exemption d’impôts entre Monaco et ses futurs clubs concurrents de Ligue 1…