Archives par mot-clé : PSG

Les grands clubs de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.
Le gardien de but allemand a signé au PSG le 13 juillet 2015.

A deux semaines de la reprise de la Ligue 1, les clubs français se sont activités cet été sur le marché des transferts. Un mercato estival dense – nombreux départs, nombreuses arrivées – mais pas forcément exceptionnel. Arrivées, départs, prêts : les 4 premiers de Ligue 1 ont-ils réussi leur mercato ?

La Premier League a changé la donne

Ce marché estival eut un goût spécial en raison de l’explosion des droits TV de la Premier League et du potentiel financier qui en a découlé pour les clubs anglais. West Ham, seulement 12ème l’an passé, s’est ainsi offert l’un des meilleurs joueurs de l’OM, Dimitri Payet, pour 15 millions d’euros. Rien que ça.

PSG : un mercato sans folie… pour l’instant !

Aucune grande star n’a pour l’instant rejoint le Championnat français, même si le PSG semble s’être positionné de façon sérieuse pour faire venir Angel Di Maria de Manchester United. Le club de la capitale n’a annoncé que deux nouvelles recrues : le gardien de but allemand Kevin Trapp et le milieu de terrain français Benjamin Stambouli. Yohan Cabaye a signé à Crystal Palace et rejoint la Premier League.

L’OL : on prend les mêmes et on recommence

Fort d’une très belle deuxième place décrochée avec un effectif jeune, l’OL n’a pas dégainé sur le marché des transferts. Morel et Beauvue renforcent l’effectif. Pour le reste, le club s’est attaché à faire prolonger ses joueurs, plutôt jeunes et prometteurs. Une recette qui peut s’avérer payante de nouveau, même si Hubert Fournier a déclaré vouloir recruter trois joueurs.

L’AS Monaco : le grand chamboulement

Troisième la saison passée, l’ASM enregistre le plus grand nombre de départs et d’arrivées. L’effectif sera renouvelé. Parmi eux, Stephan El Shaarawy (Milan AC) officiera en attaque. Peut-être l’une des arrivées le plus notables en Ligue 1.

L’OM dans le flou

Bielsa a mis du temps à revenir de vacances, l’équipe de la saison passée a été décimée par les départs et peu d’arrivées notables à noter : difficile de savoir où va l’OM et quels joueurs composeront l’équipe-type. Les arrivées de Nkoudou, Ocampos, Rekik sont en tout cas timides.

Ligue 1 : ça sent la fin

Les choses se précisent en Ligue 1, à 6 journées de la fin de la saison : retour sur un week-end de championnat décisif pour le classement final.

La fin du duel pour la 1ère place

Monaco regarde dans le rétro, à défaut de lorgner sur la 1ère place, promise au PSG. 13 points d’avance pour les parisiens, quasi-champions et surtout hyper-tranquilles. Après leur victoire 3-0 contre Reims ce week-end, aucune équipe n’a les moyens d’aller leur disputer la victoire finale.

Monaco, 2ème de Ligue 1, devance Lille de 6 points, grâce à sa victoire contre Nantes, pas déméritante, mais inefficace devant le but. Les joueurs de Ranieri s’accrochent à la place qualificative pour la Ligue des Champions. Lille peut encore revenir, mais il faudra faire un sans-faute et attendre un faux pas monégasque.

La 3ème place, très convoitée

Même si le LOSC est toujours le mieux positionné, notamment grâce à 5 points d’avance sur Saint-Etienne et 9 sur Lyon, il n’est toujours pas assuré de terminer 3ème. Aux joueurs de Girard d’enchaîner des performances régulières jusqu’à la fin de la saison : c’est dans les cordes de l’effectif lillois.

La fin de saison sera donc compliquée pour les Verts de Galtier, incapables de faire mieux que le match nul contre Nice ce week-end, alors même qu’ils restaient sur une belle victoire dans le derby contre Lyon la semaine dernière. C’est l’histoire de Sainté : louper la marche dès qu’elle se rapproche.

L’OL ne démérite pas : après la défaite contre la Juventus Turin en Europa League, les joueurs de Garde ont trouvé l’énergie nécessaire pour aller gagner à l’extérieur contre Valenciennes qui lutte pour le maintien. 100ème but de Gomis en Ligue 1, 20 buts cette saison : pas si mal pour un joueur si critiqué à Lyon.

Pour autant, l’OL est loin de Lille et de la 3ème place. Reste la 4ème place à se disputer avec les Verts, ou la 5ème place, à protéger de l’OM, qui malgré la crise omniprésente dans le club phocéen, n’est qu’à 3 petits points, grâce à une victoire ce week-end contre le déjà-relégué AC Ajaccio.

En bas du classement, les jeux sont (presque) faits

L’AC Ajaccio a été le premier relégué cette saison : Ravanelli n’est pas parvenu à s’imposer comme coach et n’a obtenu aucun résultat avec le groupe corse. En roues libres depuis quelques mois avec 19 petits points au compteur, Ajaccio termine tranquillement la saison.

Il y a du mieux à Sochaux depuis l’arrivée d’Hervé Renard. Plus d’envie, de motivation et de résultats. Malgré tout, l’équipe compte 8 points de retard sur Evian TG et l’En-Avant Guingamp, les premiers non-reléguables. Auteurs d’un match nul contre Bastia ce week-end, les joueurs vont devoir absolument enchaîner les victoires, contre le PSG notamment et Evian TG lors de la dernière journée. Une petite finale.

Valenciennes, avec 29 points à 6 longueurs d’Evian TG n’est pas encore en Ligue 2. Mais la dynamique n’est pas bonne et les joueurs ne parviennent pas à sortir la tête de l’eau. La défaite à domicile de ce week-end contre Lyon n’arrangera rien.

Ligue des Champions : des quarts de finale prometteurs

Peu de réelles surprises en Ligue des Champions : les gros sont au rendez-vous pour les quarts de finale. En attendant le tirage au sort vendredi 21 mars, zoom sur les qualifiés : les favoris, les outsiders et les autres.

Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc
Ribéry sous les couleurs du Bayern Munich. Photo : az1172.flickr.cc

Les favoris

Bayern Munich
Le champion en titre désormais entraîné par Pepe Guardiola est incontestablement le favori de la compétition. Il pourrait être sacré Champion d’Allemagne le week-end prochain : quoi de mieux alors pour se consacrer à la Ligue des Champions? L’équipe bavaroise n’a jamais douté depuis le début de la saison. Malgré les blessures de certains joueurs-cadres, l’effectif munichois semble intouchable. Comme la saison passée, il s’est débarrassé en huitièmes des anglais d’Arsenal, sans être inquiété, malgré un match nul à Munich lors du retour. La – grosse – force tranquille.

FC Barcelone
On les dit moins bien, pas en forme, prenables. Certes, en Liga, les barcelonais ne sont que 3ème à 4 longueurs du premier, le Real Madrid. Mais sur la scène européenne, l’expérience parle : ils se sont défaits sans problème de Manchester City, 4ème de Premier League. Et le contenu des matchs européens laisse peu de doute quant aux ressources d’un effectif barcelonais capable de grandes et belles choses, même dans une période de creux. Comme si Messi et ses coéquipiers avaient décidé de sauver la saison avec une Ligue des Champions. Une consolation de belle facture.

Real Madrid
Comme toujours, le Real Madrid est là et ce n’est pas une surprise. Comme toujours, il est favori au titre de la Ligue des Champions. Entraîné cette saison par le coach italien Carlo Ancelotti, il est premier de la Liga, devançant le FC Barcelone de 4 points. De quoi engranger la confiance nécessaire pour les joutes européennes. Il s’est défait très facilement de son adversaire – les allemands de Schalke – en huitièmes de finale, mais l’opposition sera probablement tout autre en quarts de finale. Aux stars madrilènes de rester mobilisées pour la suite. Cette année pourrait être la bonne pour le club le plus titré de l’histoire.

Les outsiders

Atlético Madrid
Deuxième de Liga devant le FC Barcelone, l’Atlético Madrid est une équipe sérieuse. L’autre équipe de la capitale espagnole est clairement dans la position de l’outsider : elle sort en huitièmes de finale le Milan AC, certes en crise, sur un score sans appel – 5-1 sur l’ensemble des deux matchs. Entraînée par Diego Simeone, cette équipe-surprise n’a aucun complexe et propose un football séduisant. Et si l’Atlético Madrid était le « Borussia Dortmund » de ce cru 2013-2014 ?

Chelsea
L’air de pas y toucher, Chelsea se hisse tranquillement en quarts de finale, éliminant le Galatasaray de l’idole des Blues Drogba. En tête de Premier League, Chelsea monte en puissance depuis le début de la saison et l’arrivée de Mourinho sur le banc. Doucement, elle prend conscience de ses qualités – offensives et défensives. Face aux favoris pourtant, l’équipe du Special One ne semble pas capable de faire le poids. Sur le papier en tout cas. Psychologiquement en revanche, en position d’outsider, il faudra compter sur le vainqueur de la League Europa l’an passé, galvanisé par un Mourinho capable de grandes choses sur le plan mental et tactique. A ne pas négliger.

Manchester United
Saison cauchemardesque en Premier League : Manchester United ne pointe qu’à la 7ème place, enchaînant de piètres performances et restant sur une humiliation le week-end dernier, après la défaite à domicile 3-0 contre l’ennemi juré de Liverpool. Pour autant, les joueurs de David Moyes se sont qualifiés pour la suite de la compétition grâce à une victoire 3-0 lors du match-retour face à l’Olympiakos, après avoir été battus 2-0 à l’aller. Une remontada que Man’U doit à Robin Van Persie qui inscrit les trois buts qualificatifs. L’exploit d’un joueur, le héros d’un soir, qui ne devrait pas faire oublier les difficultés de cette équipe, gagnée par le manque de confiance et la peur au ventre. Devant un adversaire d’un autre calibre, difficile de les imaginer vainqueur. Et pourtant, attention à ne pas balayer trop vite le talent des individualités manchuniennes et la grande expérience européenne. And if…

Pas favoris, mais pas loin

Dortmund
Le Borussia Dortmund, finaliste l’an passé, ne se présente pas avec la même forme que la saison dernière. Les joueurs de Jürgen Klopp se qualifient pour les quarts de finale en éliminant le Zénith de Saint-Pétersbourg, après être sortis de justesse des phases de poule de Ligue des Champions. Pour la troisième année de suite, ils sont en quarts de finale. Pour autant, le collectif semble moins fort, compte-tenu des blessures qui déciment l’effectif. Face aux favoris et outsiders, Dortmund semble légèrement en retrait.

PSG
Certes, le PSG n’a pas une grande expérience sur la scène européenne. Pourtant, nombreux sont les observateurs à voir l’équipe française aller loin en Ligue des Champions cette année. Les individualités de talents, capables de gagner un match à elles seules, le collectif qui tourne de mieux en mieux, la rigueur tactique proposée : le PSG a bel et bien les cartes en mains pour continuer son parcours en Ligue des Champions et pourquoi pas s’imposer face à un favori. (De quoi faire remonter la France au classement de l’indice UEFA…)

Ligue des Champions : des huitièmes sans suspens

Des matchs retour de huitièmes de Ligue des Champions se jouent ce soir et demain. Tour d’horizon des 4 rencontres de la semaine, presque sans suspens.

ligue_des_champions_004

PSG-Bayer Leverkusen

Le PSG s’est imposé 4-0 en Allemagne. Difficile d’imaginer que le Bayer Leverkusen vienne s’imposer au Parc des Princes, avec 4 buts minimum d’écart. Les allemands sont en méforme, alors que les parisiens s’envolent vers le titre de Ligue 1 tranquillement. Si Laurent Blanc aligne l’équipe-type, le PSG peut faire plaisir à son public et préparer tranquillement son quart de finale, qui sera certainement d’un autre niveau.

FC Barcelone-Manchester City

Les catalans ont remporté le match aller 2-0 sur la pelouse de Manchester City. Même si le Barça a été battu ce week-end en Liga par le dernier du Championnat, il n’en reste pas moins une équipe expérimentée sur la scène européenne. Avec deux buts d’avance et des joueurs capables de faire seuls la différence (Messi et Neymar en tête), il faudrait un très grand Manchester City en face pour réussir à remonter le retard et éliminer Barcelone.

Bayern Munich-Arsenal

Si à l’aller, Arsenal pouvait nourrir quelques espoirs, pour ce match retour, le club anglais ne peut espérer qu’un miracle : l’actuel meilleur club du monde, en pleine bourre, indiscutablement premier en Bundesliga, ne lâchera rien. Seul un Arsenal au top pourrait faire dérailler la machine allemande. Même si les anglais restent sur une victoire 4-1 contre Everton en Cup, il existe trop d’incertitudes autour de joueurs-cadres de l’effectif anglais. Et toujours cette fragilité psychologique…

Atletico Madrid-Milan AC

Actuel 10ème de Série A, le Milan AC s’est fait surprendre lors du match aller à domicile : 1-0 pour les espagnols de l’Atlético Madrid. C’est le choc le plus incertain de ces huitièmes, celui qui laisse encore une place au suspens. L’équipe de Clarence Seedorf a des raisons d’y croire, malgré ses mauvais résultats en Championnat. L’Europe pourrait être un moyen pour le Milan AC de sauver une saison moyenne en atteignant les quarts de finale.

Ludovic Giuly, candidat aux élections municipales 2014

L’ancien international français, actuel joueur de Mont d’Or Azergues Foot en CFA depuis la fin de sa carrière professionnelle en juin 2013, se présente aux prochaines élections municipales dans la ville de Limonest, au nord-ouest de Lyon.

Ludovic Giuly sous le mailot du PSG en 2009. Photo : psgmag.net.flickr.cc
Ludovic Giuly sous le mailot du PSG en 2009. Photo : psgmag.net.flickr.cc

L’ancien monégasque et international français est en bonne passe d’être élu lors des élections municipales des 23 et 30 mars prochain. Habitant de Limonest, une commune rurale située au nord-ouest de Lyon, Ludovic Giuly est inscrit sur la liste du maire sortant : une liste du centre, la seule qui se présente.

En 17ème position sur la liste de Max Vincent, le milieu offensif, ancien joueur du PSG et du FC Barcelone, à la retraite depuis juin 2013, sera certainement membre de la prochaine équipe municipale. Une volonté de « s’investir pour la vie de son village » a motivé cette décision.

La politique séduit les acteurs du monde du football pour ces municipales 2014 : David Ginola est sur la liste de Thierry Gobino à Sainte-Maxime dans le Var, Pape Diouf en course pour la mairie de Marseille et d’autres encore. Certains affichent leur sympathie, comme Rio Mavuba le capitaine du LOSC, membre du comité de soutien de Martine Aubry qui brigue un second mandat à Lille.