Archives par mot-clé : Vasco de Gama

Juninho prend sa retraite : sa carrière en 5 dates

L’ancien joueur génial de Lyon et ancien international brésilien l’a annoncé en direct sur RMC : il prend sa retraite. Une blessure l’a éloigné des terrains brésiliens et ne lui permettra pas de retrouver un niveau physique suffisant pour poursuivre avec Vasco. La veille de ses 39 ans, Juni raccroche les crampons : retour sur les grands moments de sa carrière en 5 dates.

Juninho sous le maillot de l'OL. Photo : Babboleolr.wikipedia.cc
Juninho sous le maillot de l’OL. Photo : Babboleolr.wikipedia.cc


26 août 1998 : victoire en Copa Libertadores

Après un passage au club de Sport Recife, Juninho est recruté par Vasco de Gama en 1995. Il y remporte le championnat brésilien en 1997 et 2000 et se distingue en devenant un artisan majeur de la victoire du club en Copa Libertadores (l’équivalent de la Ligue des Champions pour l’Europe). C’est lui qui inscrit en demi-finale le but – sur coup franc – qui qualifie son équipe contre River Plate au Stade Monumental.

28 mars 1999 : la première sélection avec le Brésil
Grâce à ses excellentes performances en club, le sélectionneur brésilien Wanderley Luxemburgo l’appelle en équipe nationale lors d’un match contre la Corée du Sud. C’est le début de sa carrière avec la Seleção : il remporte la Coupe des Confédérations en 2005 et participe à la Coupe du Monde 2006. Un bilan international cependant pas à la hauteur de ses performances en club.

Eté 2001 : l’arrivée à Lyon
Il signe à l’OL et s’impose rapidement dans l’effectif qui sera 7 fois Champion de France. Meneur de jeu de grande classe, il est également buteur : il fait des coups francs sa spécialité et en inscrit 44 avec l’OL. Considéré comme l’un des meilleurs du monde dans ce domaine, il impressionne les plus grands joueurs par sa technique particulière de frappe de balle qui permet de donner au ballon une trajectoire difficile à lire pour les gardiens adverses.
Il réalise l’essentiel de sa carrière en France et y laisse son empreinte : élu « sportif de l’année » en 2006, il détient le record du meilleur buteur en Ligue des Champions avec Lyon (18 buts).

23 mai 2009 : le départ de Lyon
Lors de son dernier match à Lyon contre le Havre, le brésilien inscrit son 100ème but avec son club de cœur. Il quitte la France avec beaucoup d’émotion pour l’Al Gharrafa Doha au Qatar et laisse en Ligue 1 le souvenir d’un joueur de grande classe, technique et indispensable au collectif.

13 juillet 2013 : le retour aux sources
Après son passage au Qatar, un retour au Vasco, une pige aux Red Bulls de New York, il s’engage de nouveau pour Vasco de Gama et annonce que ce sera son dernier contrat. Un retour aux sources pour un an : il devient capitaine de l’équipe et s’impose rapidement dans l’effectif, malgré ses 38 ans, grâce à sa grande technique. Il marque, délivre des passes décisives. En novembre 2013, une blessure musculaire l’éloigne des terrains. Il prend sa retraite la veille de ses 39 ans.

Bagarres entre supporters au Brésil

De violents affrontements ont éclaté au Brésil dans les tribunes d’un stade entre les supporters de Vasco de Gama et de l’Atlético Paranaense dimanche soir. Des images choquantes et un bilan incertain mais lourd : à quelques mois de la Coupe du Monde, voilà relancé le débat sur la sécurité dans les stades.

1147017-18013869-640-360

Bien plus qu’une mauvaise publicité pour le Mondial 2014, les affrontements d’hier entre supporters dans les tribunes du stade de Joinville ont été d’une grande violence. Les images sont difficilement soutenables, choquantes et peuvent heurter la sensibilité. Le bilan incertain fait état d’au moins 4 blessés graves. Certaines sources annoncent une ou plusieurs personnes décédées.
Le match a été interrompu à la <ème>17minute pendant plus d’une heure et les images montrent des joueurs et un public atterrés et sous le choc. Des hélicoptères sont venus chercher les blessés les plus graves.
Interrogé par la radio RMC, Juninho, ancien lyonnais et joueur de Vasco de Gama a suivi la rencontre à la télévision, blessé actuellement. L’émotion est palpable dans sa voix. Il pointe le manque de moyen de sécurité mis en place par les autorités publiques.

A quelques mois de la Coupe du Monde 2014, cet événement a de quoi interpeler

Des précédents de violence entre les deux camps avaient déjà éclaté. La sécurité du match avait été confiée à une entreprise privée. La police et l’armée ont mis du temps à intervenir et semblent assez démunies sur les images. A quelques mois de la Coupe du Monde 2014, cet événement a de quoi interpeler : le pays est-il prêt à assurer la sécurité des spectateurs face à des groupes de supporters violents comme il peut en exister parfois (la haine entre les Pays-Bas et l’Allemagne, vivace, donne parfois lieu à des affrontements, ou encore le groupe de supporters violents argentins les Barras Bravas) ? Affaire à suivre.