Archives de catégorie : Une/Deux

Les absents et la liste

Laurent Blanc a donné hier la liste des joueurs sélectionnés pour les deux prochains matchs de qualifications à l’Euro 2012. Aucune surprise à l’horizon, quelques mises au point en conférence de presse et des absents de taille.

Les grands absents

Jérémy Toulalan : Il a retrouvé sa place au milieu de terrain à Lyon, pas encore son niveau. Les performances en progression sont moyennes, d’autant qu’il y a des concurrents à son poste. Et si le Mondial 2010 avait eu raison de la carrière internationale de Toulalan ?

Franck Ribéry : Blessé à la cheville droite, éloigné des terrains pour un mois minimum, alors que sa suspension internationale est terminée, Franck Ribéry enchaîne les pépins physiques. L’équipe de France devrait s’en passer pour une grande partie des matchs de qualifications. Un mal pour un bien ?

Hatem Ben Arfa : Un premier match réussi avec Newcastle, un second moins marquant. Si l’ancien marseillais veut retrouver le maillot des Bleus, il va devoir jouer et surtout beaucoup travailler. Il a en tout cas l’affection de Blanc, prêt à l’appeler s’il se montre sérieux et besogneux. Une question de temps ?

André-Pierre Gignac : Début de saison poussif pour l’attaquant marseillais. Il retrouve la forme et la compétition, mais pas le chemin des filets. Parfois trop égoïste, parfois trop imprécis, parfois trop juste techniquement, Gignac n’y est pas. Avec Domenech, c’était acquis, avec Laurent Blanc, il a tout à prouver. En est-il capable ?

Patrice Evra : Capitaine peu exemplaire en Afrique du Sud, il est toujours suspendu, il a fait appel. Mais il ne brille pas pour le moment avec son club, s’est même vu être remplacé par Sir Alex Ferguson lors d’un match de Premier League. Laurent Blanc veut reconstruire, Evra fait-il parti de ses plans ?

Jérémy Ménez : La porte ne lui est pas totalement fermée, malgré sa piètre performance au Stade de France contre la Roumanie. Il faudra accumuler du temps de jeu avec l’AS Rome. Ranieri, son coach, n’y est pas allé de main morte l’an dernier pour mettre le jeune français au travail. S’il s’impose dans son club, il pourrait retrouver le maillot bleu, pour une seconde chance, qui sait ?

La liste

Gardiens de buts : Hugo Lloris (OL), Steve Mandanda (OM), Cédric Carrasso (Girondins de Bordeaux)

Défenseurs : Bakary Sagna (Arsenal, Angleterre), Adil Rami (LOSC), Philippe Mexès (AS Roma, Italie), Mamadou Sakho (PSG), Gaël Clichy (Arsenal, Angleterre), Benoît Trémoulinas (Girondins de Bordeaux)

Milieux de terrain : Abou Diaby (Arsenal, Angleterre), Alou Diarra (Girondins de Bordeaux), Lassana Diarra (Real Madrid, Espagne), Yann Mvila (Rennes), Florent Malouda (Chelsea, Angleterre), Yoann Gourcuff (OL), Mathieu Valbuena (OM), Blaise Matuidi (AS Saint-Etienne), Samir Nasri (Arsenal, Angleterre)

Attaquants : Kevin Gameiro (Lorient), Guillaume Hoarau (PSG), Karim Benzema (Real Madrid, Madrid), Loïc Rémy (OM), Dimitri Payet (AS Saint-Etienne)

Le style Blanc

Pas de langue de bois, pas de tabou, pas de fioriture. Laurent Blanc parle foot et franc. Florilèges de la conférence de presse d’hier…

«Parce qu’on l’aime. Quand vous avez la chance d’avoir des joueurs avec des qualités comme celles de Karim ou celles de Hatem, vous avez envie qu’ils progressent, qu’ils donnent leur maximum ou qu’ils donnent tout leur potentiel sur le terrain. Ce n’est pas le cas. Donc vous avez envie de les aider. A un moment, les aider ce n’est pas toujours leur dire oui ou toujours aller dans leur sens. C’est pour les faire progresser.»

« Hatem a retrouvé un petit peu de temps de jeu dans un club nouveau, pas suffisamment à mon goût, mais ça va venir ».

« Michael Jordan disait que le talent suffit pour gagner un match mais l’état d’esprit est nécessaire pour gagner des trophées. Je trouve que c’est très juste et ça peut s’appliquer au football »

« A lui de confirmer tout le talent qu’il démontre avec son club » (A propos du nouveau venu Dimitri Payet )

« Karim Benzema est le joueur qui est le plus buteur dans ceux qui ont été retenus en attaque. Faisons confiance aux joueurs que j’ai retenu pour marquer. Ils l’ont démontré en club, pas encore en équipe de France. »

« Pour le moment, je ne pense pas à associer un tel et un tel. Je pense plutôt à sélectionner les joueurs qui nous permettront de prendre les six points à domicile. »

« Personne n’est banni de l’équipe de France. A tous les joueurs d’être bons dans leur club, de retrouver une envie et une performance pour revenir. »

« Pour le moment, on essaye de trouver un noyau dur. J’essaie de constituer un groupe mais ça prend du temps. On apprend à se connaitre même si on en est au deuxième rassemblement. »

Les mots du Mondial 2010

A la Coupe du monde, il n’y a pas que le football, il y a les bons mots, les mots d’esprit, les traits comiques… Entraîneurs, joueurs et anciens joueurs manient parfois l’ironie et l’humour, se laissent aller à des critiques et constats cinglants. Aperçu.

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo

Oscar Tabarez, comique.
« Selon moi, la France est l’équipe la plus professionnelle de la Coupe du monde ». (3/06/2010)

Christiano Ronaldo, cuisinier.
« Les buts, c’est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps. Je ne suis pas préoccupé. Je travaille comme d’habitude. Dieu sait qui travaille et qui mérite. Je suis parfaitement tranquille. » (13/06/2010).

Diego Maradona, piquant.
« La place de Pelé est dans un musée. » (16/06/2010)

Patrice Evra, revanchard.
« Le problème de l’équipe de France n’est pas Anelka mais le traître qui est parmi nous. Il faut éliminer ce traître du groupe. » (20/06/2010)

Franck Ribéry, acteur.
« Bien sûr (le groupe) a explosé. C’est la France qui est en train de souffrir, je suis en train de souffrir. Je le dis honnêtement (…), tout le monde est en train de se foutre de nous dans le monde entier. J’ai les boules, parce que là on ne joue plus au foot ». (20/06/2010)

Wayne Rooney, susceptible.
«C’est bien de voir vos propres fans vous huer» (18/06/2010)

Marcello Lippi, classe.
« Je prends toutes les responsabilités pour ce qui s’est passé, si l’équipe n’a pas réussi un match aussi important, si l’équipe n’est pas capable d’exprimer ses possibilités, c’est que l’entraîneur n’a pas fait ce qu’il fallait, tactiquement, physiquement, ni psychologiquement. Je suis extrêmement désolé pour tous nos supporteurs, pour la Fédération, mais j’ai échoué » (24/06/2010)

Wesley Sneijder, gonflé.
« C’est super d’avoir quelqu’un comme Van Marwijk qui réussit à te donner de la sérénité et qui ne te transmet pas la panique. Après une première période difficile contre le Brésil, nous avons réussi à rester tranquilles. Je préfère avoir Van Marwijk sur le banc, plutôt que deux idiots comme Maradona ou Dunga » (05/07/2010)

Franz Beckenbauer, défenseur.
« L’équipe a prouvé qu’elle avait un avenir. Löw a dés lors encore une mission à remplir. » (10/07/2010)

Johan Cruyff, catalan.
«Le jeu qu’elle a développé contre l’Allemagne le prouve : l’Espagne, qui s’inspire du FC Barcelone, est la meilleure équipe au monde» (9/07/2010)